+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Santé

Sud-Kivu : 3eme vague covid-19, des nouvelles mesures pour la population et rien pour les autorités politico-administratives ?

379views

Une troisième vague de covid-19 bat son plein avec la montée redoutable des cas de contamination pour la République Démocratique du Congo. En province du Sud-Kivu, cette pandémie qui avait frappé la population depuis le début de l’année 2020, lors des deux premières vagues, continue à faire des victimes dans la ville de Bukavu. Pendant que l’économie s’affaiblit au jour le jour, des nouvelles mesures prises par l’autorité provinciale suscitent inquiétudes et critiques dans le chef de la population.

« Nous devons prendre des mesures fortes pour ralentir la propagation du virus », a dit le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise en mi-juin 2021.

Malgré des restrictions covid-19 fixées sans arrêt au Sud-Kivu depuis la déclaration du premier cas de cette pandémie le 29 mars 2020, le chiffre ne fait qu’augmenter. Après plus d’une année, la province a déjà enregistré plus de 900 cas de coronavirus. Les infections ne font que doubler, voire tripler par rapport au chiffre de 2020.

Des mesures de routine ?

Avec le dernier variant dit « delta », qui serait 60% plus transmissible que les précédents, d’aucuns s’interrogent sur le besoin actuel de la population pour faire face à ce fléau. Est-ce un besoin de renforcement des mesures barrières ? Ou besoin d’accès aux soins de santé ?

Depuis les deux premières vagues de covid-19 au Sud-Kivu selon lesquelles les mesures comme la distanciation physique, le lavage des mains, le port de masque ou cache-nez, l’éternuement dans le coude, et bien d’autres, aucune autre nouvelle mesure n’a été envisagée par les autorités. Ces mesures sont devenues une routine et les habitants n’y accordent plus beaucoup d’importance que de les respecter autant qu’ils le peuvent.

Les autorités avaient une conviction selon laquelle le vaccin serait une des mesures efficaces de lutte contre la covid-19. Selon le constat fait, bon nombre du personnel soignant vacciné seraient contaminés par cette troisième vague de ce virus. Plus d’un analyste pense que la population aurait besoin des mesures plus appropriées conformément à la férocité de cette troisième vague.

Troisième vague covid-19 , l’autorité foule aux pieds ses propres mesures

De toutes les mesures prises, moins sont respectées par les autorités politico-administratives bien que ces mesures émanent d’eux. Ces autorités continuent à organiser des meetings, des activités réunissant un grand nombre de la population foulant aux pieds la règle interdisant le rassemblement de plus de 20 personnes, le respect de la distanciation sociale, le port de masque pour ne parler que de cela.

Il y a-t-il des mesures pour ces autorités qui bafouent les normes ? Des amendes pour les habitants contrevenants ? Et rien jusque-là pour les autorités.

Visiblement, plus d’une autorité prendrait au sérieux les différentes mesures barrières instaurées pour limiter la propagation de la pandémie à coronavirus. Beaucoup des photos qui circulent sur les réseaux sociaux qui montrent certaines autorités au milieu d’une grande foule, sans masque et aucun signe de distanciation physique en cette période dangereuse de coronavirus.

A en croire plusieurs observateurs, la population fait de son mieux pour mettre en application les mesures barrières. Par ailleurs, ils fustigent les tracasseries des certains policiers qui commencent à poursuivre la population jusque dans les avenues.

Quand l’inaccessibilité aux soins de santé covid19 impose ses lois

Des sources concordantes montrent qu’actuellement, dans la ville de Bukavu, l’accessibilité aux soins de santé covid-19 pose problème pour une certaine catégorie des populations. Ces dernières démontrent que, quiconque détient en moyenne 80 dollars a accès aux soins de santé covid-19. Alors que l’avènement de cette pandémie a impacté négativement sur l’économie de la province.

Des voix se lèvent pour lancer une sonnette d’alarme aux autorités afin de rendre les soins de santé covid-19 accessibles à tous. Certains analystes estiment que cette question devrait préoccuper beaucoup plus l’autorité en vue de préserver la santé des administrés.

Faible système de suivi des malades covid19, une bombe à retardement

Certaines sources médicales en province dénoncent le non renforcement des stratégies de suivi des personnes déjà atteintes de coronavirus dans la ville de Bukavu. Suite à cela, beaucoup tombent malades et appliquent l’automédication sans consulter le personnel soignant et contribuent à la propagation de la pandémie. D’autres meurent et cela passe inaperçu.

Des mesures urgentes de suivi des personnes malades de la covid-19 devraient être renforcées par des autorités afin de limiter sa propagation.

Par Bernardin Matabaro

Lire aussi: Covid-19 au Sud-Kivu : le gouvernement provincial dresse une liste des interdits

Leave a Response