+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, août 3, 2021
Exif_JPEG_420
Environnement

Sud-Kivu/LICOSKI : Tous se lèvent comme un seul homme pour dire non aux aspects qui impactent négativement la vie des consommateurs

La problématique de la carence d’eau dans la ville de Bukavu et de ses environs, la nécessité d’installation des bouches d’incendies sur le réseau de la Regideso. Ainsi que l’annonce des 17 points contenus dans le cahier de charges adressés aux dirigeants Congolais. Tel était l’objectif d’une communication que la Ligue des Consommateurs des Services au Congo-Kinshasa à tenue à l’attention de ses consommateurs et des décideurs congolais ce mercredi 23 juin 2021 dans la salle du bureau de la coordination de la société civile.

 

Cette structure de la société civile a tenu à rappeler les 17 points importants contenus dans un cahier de charges adressés aux nouveaux animateurs des institutions politiques en RDC et rédigés par les structures de la société civile en 2019.

‘’ Il se peut qu’il y a une réunion qui a été organisée et convoquée par le conseil d’administration de le ligue des consommateurs de services  et décidée que nous puissions passer à l’évaluation de savoir ce qui a marché par rapport aux points et recommandations soumis aux différentes autorités du pays et en province,’’

A-t-il rapporté Mizo Kabare président de la LICOKI.

De prime abord, avant l’évaluation proprement dite, 4 points qui fâchent l’opinion a attiré l’attention de la LICOSKI :

‘’En passant il y a quand même trois à quatre questions qui fâchent la population. Il y a l’accès à l’eau potable ici chez nous. La desserte en eau potable cause problème, ce qui est une contradiction alors que la RDC regorge de potentiels en eau et qu’elle ne peut pas avoir de l’eau. De deux chaque fois qu’il y a des incendies dans la ville il n’a aucune disposition prise par la Regideso par rapport à l’installation  de couches de l’incendie pour permettre aux habitants ou camions de s’alimenter là. De trois les facture forfaitaires de la Regideso qui continuent en violation de la loi relative, et au finish c’est une question de savoir si la Regideso a une politique d’amortissement et d’investissement ?’’

Dans son speech, Mizo kabare a évoqué également la problématique liée aux aspects liés à la télécommunication avec le dossier RAM qualifiée d’escroquerie.

Signalons que cette lutte se passe pour éveiller la conscience du patriotisme et nationalisme, dans l’objectif d’engager les des dirigeants à tout le niveau dans la pratique de la bonne gouvernance.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net