+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
DDH et Journaliste

SUD-KIVU : multiplicité des Structures d’octroi des prix, une arnaque intellectuelle 

16025views

Dans la  ville de Bukavu, en province du Sud-Kivu, il s’observe la prolifération des structures ayant pour attribution l’octroi de prix  de mérite, d’excellence, d’honneur, d’espoir,  de reconnaissance et qu’en sais-je. La province étant butée à d’énormes difficultés, plus d’un citoyen s’interrogent sur les critères de sélection et l’impact de ces prix sur le développement de la province.

Plus du clientélisme que de la reconnaissance du travail rendu serait décrié par plus d’un observateur en province. Dans presque tous les domaines, certaines personnalités en province et à travers le pays, sont primées du jour le jour par des structures œuvrant à Bukavu. Pendant que des voix fusent de partout pour dénoncer la mauvaise gouvernance à tous les niveaux, des éboulements, des cas d’insécurité, des évasions fiscales, et d’autres maux qui rongent la province, ces organisations qui auraient pour mission, l’octroi de prix, se font le luxe de primer des gens même qui n’ont pas qualité et d’autres qui auraient perdu la confiance du peuple.

« C’est déplorable ! Si l’on peut donner des prix d’honneur aux gens qui n’en ont plus. Je dirais c’est du Business, parce que ça se marchande en avance. La province a plusieurs défis à relever et les gens se complaisent à distribuer des prix aux personnes qui mettent la province à genoux. Je penses que les financiers de ce courant se reprochent de quelque chose, raison pour laquelle ils cachent leur médiocrité», déclare Clovis Bisimwa, un analyste indépendant.

Pour d’autres habitants de la ville de Bukavu, l’octroi des prix n’est pas une mauvaise chose, mais c’est l’intention qui compte.

« Primer de bonnes valeurs n’est pas une mauvaise pratique, mais c’est la crédibilité et les intentions cachées de ceux qui en donnent qui posent problème. Ce ne sont pas seulement les organisations internationales qui doivent reconnaître les mérites de ce qui ont servi le pays. Des structures sérieuses, crédibles et indépendantes peuvent décerner des prix. Le comble est de voir que certains lauréats qui sont primés ne font pas l’unanimité de la population par rapport à leurs œuvres »,   estime Me Jonathan Mulikuza.

Selon Me Yves Wangalala, octroyer des prix à des personnes œuvrant dans un milieu sous-développé, n’a aucune valeur. Il s’interroge sur les critères de sélection et les valeurs que renferment les prix décernés à certaines personnalités au Sud-Kivu. Yves pense que des structures concernées doivent restreindre cette pratique.

« Quels sont les critères de sélection pour décerner ces prix ?      Quelles sont les valeurs de ces prix ? Mais c’est toujours la médiocrité qui caractérise les lauréats de ces prix. On en donne même aux commerçants pourtant, ils sont dans des domaines lucratifs, qui ne profitent pas à la population, je pense qu’ils doivent arrêter cette comédie, pour moi ce n’est pas vraiment une bonne manière de pousser le gens à travailler», interpelle-t-il.

D’aucuns estiment que, les bénéficiaires de différents prix, devraient contribuer en âme et en conscience au développement de la province et leurs œuvres devraient être visibles sur terrain.

Bernardin Matabaro

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net