+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Politique

Sud-Kivu : une province où la criminalité se porte à merveille

351views

32 personnes tuées, 76 maisons attaquées par des bandits armés, 20 véhicules braqués, 16 cas d’enlèvements et 9 cas de justice populaire, tel est le bilan de cas d’insécurité enregistrés au cours du mois d’avril 2021, en province du Sud-Kivu. Dans son bulletin surprise, paru à Bukavu, le 10 mai 2021,  SAJECEK/Forces Vives, déplore la montée exponentielle de cas d’insécurités en territoire de Théo Ngwabidje Kasi.

« L’insécurité prend une allure inquiétante au Sud-Kivu, les tueries et attaques des maisons se multiplient », indique SAJECEK/Forces Vives, avant de préciser la criminalité qui s’amplifie du jour le jour en province.

« Au mois d’avril écoulé, 32 personnes ont été tuées contre 26 au mois de mars dernier. Ces statistiques marquent une augmentation des cas d’insécurité dans la province. Pendant ce temps, les attaques des maisons s’enregistrent à hauteur de 76 cas au cours du mois d’avril, alors que 32 ont été la cible des bandits armés au mois de mars passé. 20 cas de braquages de véhicules ont été répertoriés pendant le mois d’avril soit le double du mois de mars dernier. Les enlèvements se sont doublés pendant le mois d’avril avec 16 cas contre 8 au mois de mars dernier. Le recours à la justice populaire se fait sentir pendant le mois d’avril, avec 9 cas enregistrés », Peut-on lire dans ce document.

Notre source interpelle pour la énième fois les autorités à tous les niveaux, de faire de la sécurité leur priorité a fin d’épargner la vie de leurs administrés.

« Cet état d’insécurité devrait interpeller les autorités si elles étaient consciencieuses et si elles avaient comme priorité le quotidien de leurs administrés, hélas la réalité nous révèle le contraire. Combien des morts faut-il enregistrer pour que l’on comprenne que l’insécurité est permanente et grandissante en province ? » Conclut SAJECEK/Forces Vives.

Pour rappel, il ne se passe plus une nuit, sans qu’on ait enregistré des cas d’insécurité en province du Sud-Kivu et dans la ville de Bukavu en particulier.

Par Bernardin Murhabazi Matabaro

Leave a Response