+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Plaine de la Ruzizi une source de malédictions pour les voyageurs
Plaine de la Ruzizi une source de malédictions pour les voyageurs
Politique

UVIRA : Une trentaine des mouvements armés infiltre dans la plaine, ses effets se ressentent déjà

633views

Un braquage signalé dans la plaine de la Ruzizi autour des avants midis du Lundi 22 mars 2021. Un mini bus  et un camion sont tombés dans les mains groupes armés au niveau de Mutarule dans le groupement Luberizi. De l’argent et des biens de valeur  emportés par les assaillants, un chauffeur blessé et 4 personnes kidnappées, précise le président de la Nouvelle Société Civile d’Uvira André Byadunia. L’insécurité dans la plaine se trace,  des infiltrations signalées, l’activisme des groupes armés locaux et étrangers sèment terreur et désolation. La Nouvelle Société Civile d’Uvira lance un SOS auprès des autorités nationales et provinciales pour sécuriser ces milieux.

La nouvelle société civile dénonce des infiltrations et une nouvelle guerre en gestation qui se dessine à l’horizon et qui du reste serait à la base de la déstabilisation qui s’observe dans cette partie de la plaine de la Ruzizi. Des véhicules braqués par des hommes armés qui pillent, sabotent et tuent les passagers. Cette situation inquiète la population du milieu qui alerte les autorités. Cette structure de la société civile l’a clairement énoncé dans une correspondance adressée au Président de la République Démocratique du Congo, Antoine Félix Tshisekedi Tshilombo.

‘’Signalons que ces mouvements d’infiltration coïncident avec la défection des officiers supérieurs qui défilent vers les moyens plateaux  d’Uvira, Fizi et Mwenga comme des groupes terroristes pour faire fuir notre population de leur milieu naturel. Excellence monsieur le président, l’insécurité dans Uvira et dans d’autres grandes agglomérations a pris de l’ampleur depuis que vous avez annoncé le couvre-feu dû à la lutte contre la covid19. A cela nous comptons plusieurs cas des tracasseries militaires et policières, des vols en mains armées…’’ peut-on lire dans la lettre adressée au chef d’Etat congolais Félix Tshisekedi.

Dans la même correspondance, la société civile demande au chef de l’Etat de respecter sa promesse  de sécuriser toute l’étendue dans l’Est de la RDC. Il est recommandé au président de doter les forces armées de la RDC du matériel, nourriture, médicament et leur prime pour bouter hors le milieu les malfrats.

‘’Que le président ordonne aux FARDC de se déployer urgemment pour traquer ces groupes armés infiltrés avant leur installation. Identifier l’origine authentique de ces hommes et entreprendre des mécanismes des sécurisations au niveau de la région,’’ recommande Byadunia Mashaka André président de la nouvelle société civile à Uvira

Contacter par votre rédaction, le maire de la ville adjoint d’Uvira Kifara Kyky confirme que l’insécurité dont fait face la ville d’Uvira, et ce que l’observe la pleine de la Ruzizi est dit à des infiltrations des groupes armés étrangers sur le sol congolais et des défections enregistrés dans le rang des FARDC.

Rappelons que depuis le 15 mars une nouvelle vague des mouvements d’infiltration bien armés s’est signalée dans différents endroits dans la peine de la Ruzizi. la nouvelle société civile signale qu’il y a déjà une trentaine des mouvements armés qui se sont déjà filtrés dans la plaine et qui créé terreure et celà depuis le début du mois de mars.

Patrick Babwine

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp