+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Barricade à Mululu ce 5 janvier 2024, après le meurtre d'un garçon par les militaires
Barricade à Mululu ce 5 janvier 2024, après le meurtre d'un garçon par les militaires
Insécurité

KABARE: Insécurité causée par les militaires basés à Adi-Kivu et Kashere, la population de Combo, Mululu et Kashusha lance un cri d’alarme.

926views

La situation est tendue depuis la matinée de ce vendredi 05 janvier 2024 à Mululu dans le groupement de Miti, en territoire de Kabare, dans la province du Sud-Kivu, à l’Est de la RD Congo.  C’est après le meurtre, à Mululu, d’un jeune garçon du nom de Iragi Cishweka Rigo, âgé d’une vingtaine d’années, par les militaires de l’armée régulière.

A en croire Maître Mushagalusa Mupenda Pascal, l’un des notables du milieu qui dénonce ce crime, les faits sont survenus la nuit du jeudi 04 janvier 2024 vers 21h00, à Mululu, à quelques mètres de l’école dite Divin Maître. Tout est partie d’une dispute autour du téléphone que ces militaires voulaient ravir à la victime.

Rigo, la victime, n’ayant pas cédé son téléphone, ces militaires lui ont alors logé des balles dans la poitrine et il est mort sur-le-champ.

Barricade à Mululu sur la RN3 ce 5 janvier 2024, après le meurtre d'un garçon par les militaires
Barricade à Mululu sur la RN3 ce 5 janvier 2024, après le meurtre d’un garçon par les militaires

Son corps se trouvant encore sur le lieu du crime, la population en colère barricade la route Bukavu-Kavumu depuis ce matin, précisément entre Kabuga et Mululu où des pneus sont en train d’être brûlés.

Il sied de noter, poursuit Mupenda, que ces militaires qui n’ont que moins d’un mois dans l’entité ont été cantonnés à Adi-Kivu et à Kashere vers la carrière de Bugulumiza pour sécuriser les villages de Combo, Mululu et Kashusha, dans le groupement de Miti. Malheureusement, c’est avec regret et consternation que la population de ces villages constate qu’ils sont eux-mêmes devenus de plus en plus auteurs d’insécurité grandissante dans leur milieu.

Depuis leur arrivée au début du mois de décembre 2023, aucun habitant ne se promène plus librement après 19h00 ou se sent en sécurité aussitôt il croise un militaire.

Des tensions étant devenues perceptibles entre ces militaires qui ne collaborent pas avec la population de Combo, Mululu et Kashusha qu’ils sont pourtant censés sécuriser, elle exige leur remplacement en toute urgence pour limiter les dégâts dans le milieu.

La même population demande en plus qu’une enquête soit vite diligentée afin que les auteurs de cet acte soient dénichés et jugés en audience foraine au lieu du crime.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp