+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, août 3, 2021
Technologie

Technologie : Ruée vers Signal et télégramme au détriment de whatssap

 

WhatsApp a désormais prolongé le délai dans lequel ses deux milliards d’utilisateurs doivent soit accepter ses conditions générales de mise à jour, soit de cesser d’utiliser le service.

En effet, la plateforme de réseau social, qui avait fixé la date limite initiale de mise à jour au 8 février, l’a prolongé maintenant jusqu’au 15 mai prochain.

L’entreprise a été critiquée pour l’envoi de la notification, qui semblait suggérer des modifications aux données qu’elle partagerait avec sa société mère Facebook.

Toutefois, cela ne s’applique pas en Europe et au Royaume-Uni, où existent des lois différentes sur la protection de la vie privée, même si la notification a été envoyée à tout le monde.

WhatsApp a souligné qu’il y avait eu une “confusion” au sujet de son message.

Depuis que l’annonce et les notifications ont été diffusées sur sa plateforme, des millions de personnes dans le monde entier ont téléchargé des applications alternatives de messagerie cryptée telles que Signal et Telegram.

WhatsApp a précisé que les données qu’elle partage avec sa société mère n’incluent pas les messages, les groupes ou les journaux d’appels.

Toutefois, elles comprennent :

numéro de téléphone et autres informations fournies lors de l’inscription (comme le nom)

des informations sur le téléphone de l’utilisateur, y compris la marque, le modèle et la société de téléphonie mobile

les adresses de protocole internet (IP), qui indiquent l’emplacement des connexions internet d’un utilisateur

tous les paiements et transactions financières effectués par le biais de WhatsApp

Elle a indiqué que ses politiques étaient conformes aux lois “applicables” en matière de protection de la vie privée.

Telegram et Signal proposent également des services de messagerie cryptés gratuits.

La force de Signal

Selon les données de la société d’analyse Sensor Tower, Signal a été téléchargé 246 000 fois dans le monde la semaine précédant l’annonce du changement par WhatsApp le 4 janvier, et 8,8 millions de fois la semaine suivante.

Cela inclut de fortes hausses en Inde, où les téléchargements sont passés de 12 000 à 2,7 millions, au Royaume-Uni (de 7 400 à 191 000) et aux États-Unis (de 63 000 à 1,1 million).

Dans une série de tweets, Signal a déclaré que certaines personnes dénonçaient des problèmes de création de groupes et des retards dans l’arrivée des codes de

érification en raison de l’expansion rapide, mais qu’il était en train de les résoudre.

“Nos nouveaux serveurs sont prêts à vous servir”, indique le réseau social.

Il a également reçu l’aval du co-fondateur de Tesla, Elon Musk, qui a tweeté ” utilisez Signal ” le 7 janvier.

Telegram s’envole

Telegram s’est avéré encore plus populaire, avec des téléchargements en plein essor dans le monde entier, passant de 6,5 millions pour la semaine commençant le 28 décembre à 11 millions la semaine suivante.

Au Royaume-Uni, les téléchargements sont passés de 47 000 à 101 000. Et aux États-Unis, ils sont passés de 272 000 à 671 000.

Au cours de la même période, les téléchargements mondiaux de WhatsApp sont passés de 11,3 millions à 9,2 millions.

Malgré cela, un observateur de l’industrie a affirmé qu’il ne pensait pas que cela représentait nécessairement un gros problème pour WhatsApp, qui a été téléchargée 5,6 milliards de fois depuis son lancement en 2014.

“Il va être difficile pour les rivaux de briser les habitudes des utilisateurs, et WhatsApp continuera d’être l’une des plateformes de messagerie les plus populaires et les plus utilisées au monde”, a dit Craig Chapple, stratège de l’information mobile chez Sensor Tower.

“Il sera intéressant de voir si cette dernière tendance se maintient, ou si les utilisateurs reviennent à ce qu’ils connaissent”.

Avec BCC

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net