+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
ActualitéTechnologie

RDC : taxe RAM, quid des téléphones 2G et la différence avec d’autres ?

Suite aux multiples contestations de la taxe RAM, le gouvernement congolais a indiqué l’avoir supprimé pour les téléphones 2G ou de la deuxième génération. Selon le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, cette catégorie des téléphones serait la plus utilisée par les congolais.

En RDC, la plupart des citoyens, et surtout ceux moyens, se plaignent de la nouvelle taxe appelée RAM ou Registre des Appareils Mobiles, que d’aucun qualifie « d’illégale », prélevée  par le gouvernement depuis plusieurs mois.

Etant donné la confusion dont est accusé le gouvernement à travers les ministres Kibasa Maliba Augustin et Patrick Muyaya, respectivement des Postes, Téléphones et Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication (PTNTIC) ainsi que porte-parole, qui ont fait savoir que le gouvernement a supprimé cette taxe sur les téléphones 2G, la rédaction de deboutrdc.net a voulu comprendre d’avantage en quoi consiste cette catégorie des téléphones et quelle est la différence avec les téléphones réputés 3G, 4G, 5G, etc.

Selon l’ingénieur électronicien Romain Semakuba, les appareils 2G sont ceux appelés de la deuxième génération. Il indique qu’ils sont classés parmi les anciens appareils mobiles dont Ericsson, Sendo, ZTE, etc. qui ne sont plus d’actualité.

Pour lui, ces appareils de la norme du Global System for Mobile Communication (GSM) ou Système Global de la Téléphonie Mobile utilisent une fréquence à faible débit Internet et la plupart sont déjà abandonnés avec l’avènement des nouvelles générations  des téléphones 3G, 4G, voire 5G communément appelés « Androïdes ».

Il pense qu’avec le développement du débit de puissance de la connectivité à Internet et  les multiples travaux facilités aujourd’hui par les téléphones androïdes 3G, 4G, voire 5G qui ont une grande puissance en termes de couverture d’espace, cela ne laisse pas le choix aux utilisateurs de demeurer figés aux téléphones 2G qui sont limités.

« La faible configuration de téléphones de la deuxième génération est aussi une faiblesse majeure. Dire que le gouvernement a supprimé la taxe RAM pour ces téléphones c’est de l’arnaque car, ces téléphones utilisent les anciennes configurations Internet et sont à faible débit. C’est pourquoi même le nom de 2G qui veut dire deuxième génération Internet.  Et cela veut dire que quand on monte en génération, le débit en termes de connectivité augmente soit de 3,4, voire 5G en gestation présentement », renseigne-t-il.

Il renchérit en disant que les 2G, 3G, 4G, 5G voire la fibre optique c’est en termes de la vitesse de connexion. Tant dis que la puissance c’est en terme de couverture d’espace et cela dépend d’une antenne installée dans une zone donnée. Malheureusement, les téléphones qui utilisent 2G comme vitesse de connexion ne sont plus presque d’usage à cause de leur faible puissance d’accès à Internet.

Bien qu’annoncée la suppression de la taxe RAM sur les téléphones 2G, ceci  demeure une mascarade des autorités congolaises pour voiler la face aux pauvres citoyens congolais, qui à 80% utilisent des téléphones androïdes, dit-il.

Cet ingénieur électronicien pense que parler de la suppression de la taxe RAM pour les mobiles 2G pour autant qu’ils ne soient plus utilisés par la majeure partie de la population en République Démocratique du Congo est une façon de limiter la communication au peuple qui devrait être protégé par les mêmes autorités  et l’exposer à des multiples conséquences, et surtout une façon de le paupériser d’avantage en lui ravissant le peu des moyens qui pourrait lui rester au regard même de la misère dans laquelle il est déjà plongé.

Hortense zabona                                          

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net