+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EducationEnvironnementTechnologie

SUD-KIVU : Le réchauffement climatique, un danger pour la communauté présente et à venir ( DEC)

249views

Eveiller la conscience du citoyen  congolais  sur la problématique du réchauffement climatique, tel est l’objectif de la conférence-débat tenue le 15 décembre 2021, par l’organisation Droit, Environnement et Citoyenneté (DEC), dans la salle de réunion chez « da Leaty », située en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu. Ces assises sont inscrits dans le cadre de faire comprendre à la jeunesse  de la République Démocratique du Congo en général et celle du Sud-Kivu en particulier les facteurs liés au changement climatique pour lutter aux éventuelles conséquences y relatives.

Le monde entier fait face au changement climatique, une réalité qui n’épargne ni les écosystèmes voire la biodiversité que ce soit au niveau international que national. C’est dans ce cadre que l’organisation DEC a réuni différents jeunes pour débattre sur la question préoccupante pour le continent africain et dans d’autres coins du monde.

Pour les organisateurs, la question du réchauffement climatique est très pertinente du fait que celle-ci influe négativement non seulement sur l’environnement mais aussi sur la santé humaine. Les citoyens congolais ont poussé loin la réflexion pour enfin chercher les mesures palliatives au sujet de la  préoccupante question. Ces derniers estiment que nombreux gaz sont à la base du changement qui s’observe dans le monde.

« Le principal facteur du réchauffement climatique est l’émission de gaz à effet de serre dont 90% sont le dioxyde de carbone (CO2) et le méthane. La combustion de combustibles fossiles comme le charbon, le pétrole, et le gaz naturel pour la consommation d’énergie est la principale source des émissions avec contributions supplémentaires de l’agriculture, de la déforestation et de la production industrielle », font-ils savoir.

Pour sa part Emmanuel Ndimwiza, coordonnateur de l’organisation Droits, Environnement et Citoyenneté, les causes du réchauffement climatiques sont énormes et manifestées au sein de la communauté Sud-Kivutienne, ce qui est une chose à éviter car les différents changements détruisent à petit feu l’environnement.

« En ce qui concerne  les causes du réchauffement climatique, elles sont nombreuses, nous voyons entre autre l’industrialisation qui devient de plus en plus grandissante dans la province, l’urbanisation, les constructions anarchiques qui pèsent énormément sur l’environnement, la mauvaise gestion des immondices et la déforestation. Les gens abattent les arbres sans pour autant planter d’autres ce qui est un élément tres dangereux  qui impacte négativement sur  l’environnement » a-t-il renseigné.

En outre, Emmanuel Ndimwiza estime que les conséquences dues au réchauffement climatique demeurent dangereuses et nuisibles sur la vie humaine étant donné que les températures élevées augmentent la concentration d’ozone, ce qui peut endommager le tissu pulmonaire et causer des complications aux personnes souffrant des maladies respiratoires. Il poursuit en disant que ce même phénomène  peut causer des inondations et de catastrophes naturelles de différents genres.

Eu égard à la situation du réchauffement climatique que prévaut en RDC en général et au Sud-Kivu en particulier, l’organisation Droits, Environnement et Citoyenneté recommande l’appropriation de la politique relative à l’environnement et l’accentuation de l’éducation environnementale dans différents ménages, quartiers, églises et écoles, pour que dans les jours à venir les citoyens congolais soient à mesure d’implanter  la  gestion rationnelle de l’environnement et lutter, d’une façon ou d’une autre, contre le réchauffement climatique.

Maguy Bapolisi

 

 

Leave a Response