+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéConsolidation de la paixDDH et JournalisteInsécuritéJustice

BENI : le mouvement citoyen LUCHA exige les poursuites judicaires contre 2 commissaires de police.

217views

Le mouvement des jeunes Lutte Pour le Changement (LUCHA) exige la suspension et des poursuites en procédure de flagrance contre 2 commissaires supérieurs Narcisse Bukeba et Jean-Sébastien Lemba, supposés commanditaires de l’assassinat du jeune Mumbere Ushindi Dodo, décédé le 24 Janvier 2022, de suite d’une balle réelle qui lui a été tiré dans le ventre au cours d’une manifestation au quartier Kakuni dans la ville de Beni.

Dans un communiqué de presse publié le 24 janvier 2022 et dont copie est parvenu à deboutrdc.net, les militants de ce mouvement citoyen de Béni renseignent que c’est le troisième qui meurt, et cela suite aux balles réelles que les éléments de l’ordre tirent dans la population lors des différentes manifestations dans la province du Nord-kivu.

Très choqués par les meurtres commis à leur endroit par les « soit disant » éléments de l’ordre, les militants du mouvement citoyen LUCHA dénoncent ce troisième meurtre au niveau de Béni et demandent que les poursuites en procédures de flagrance soient envisagées. Ils estiment néanmoins que ce meurtre ne doit pas passer inaperçu et que les responsables des agents de l’ordre au niveau de Béni  doivent payés de leurs actes car c’est bien eux qui commandent leurs équipes.

« Si l’identité du meurtrier  qui a tiré sur notre camarade Mumbere ushindi n’est pas connue, les unités déployées sur le terrain sont bien identifiées, de même que les commandants qui ont donné l’ordre d’abattre ou de torturer quiconque allait repondre à l’appel de cinq journées ville-morte lancées par notre mouvement et par d’autres groupes de pression. Nous condamnons avec dernière énergie cet acte et demandons cette fois ci que justice soit faite car ces éléments de l’ordre ont exagéré raison pour laquelle nous demandons que les responsables des éléments déployés soient arrêtés et répondent de cet acte criminel », peut-on lire dans ce communiqué.

Par ailleurs, les militants dudit mouvement font savoir que le commissaire supérieur Narcisse Mukeba et le commissaire supérieur principal Jean-Sébastien Kahuma Lemba, ont clairement annoncé que les manifestants ne verront plus les membres de leurs familles.

A cet effet, ces derniers jugent que ces 2 commissaires doivent être punis sévèrement conformément à la loi car ces différentes déclarations constituent ni plus ni moins des appels au meurtre et caractérisent la préméditation de ce qui est survenu.

Signalons que le militant Mumbere Ushindi âgé de 22 ans a eu la mort de suite d’une balle réelle lui administré à bout portant par un élément de la police.

Pour rappel,  la mort de Mumbere Ushindi est intervenue 2 mois après celle de Obadi Muhindo, mort dans cette même circonstance et qui jusqu’à présent son assassin et les commanditaires n’ont jamais subis la rigueur de la loi.

Maguy Bapolisi

Leave a Response