+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Justice

ITURI : 25 morts en trois mois dans la prison de Mambasa

203views

La prison centrale de Mambasa dans la province de l’Ituri, en République Démocratique Du Congo, est transformée en mouroir. Les détenus de cette maison carcérale vivent dans des conditions jugées inhumaines. Certains, meurent à cause de la faim et des maladies. Une situation, qui non seulement inquiète plusieurs, mais poussent à ces derniers, à dire que, ces cas de mort enregistrés dans cette maison pénitentiaire sous l’œil impuissant des autorités, est une infraction grave, et une non-assistance des personnes en danger.

25 cas de mort déjà enregistrés, et cela, à partir du 01janvier jusqu’au 01 avril  de cette année en cours, selon un rapport publié par la NSCC antenne de Mambasa, le samedi 02 avril 2022. Une chose qui reste déplorable par ladite société qui estime que, malgré que, les détenus soient dans une maison de correction, ils ont encore droit à une vie ainsi qu’au bien être.

Selon John Vuleveryo, le coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise, les détenus de la prison de Mambasa meurent à tort et travers.

«  Partant d’un simple calcul de la moyenne des cas de décès enregistrés, dans la prison de Mambasa pendant ce premier trimestre de l’année 2022,  3 morts sont enregistrées par semaine », a-t-fait savoir.

A en croire toujours notre source, certains prévenus récemment libérés par le Tribunal Militaire de Garnison de l’Ituri, et qui seraient reçus par l’Office de la Coordination Territoriale de la  Nouvelle Société Civile Congolaise NSCC, auraient révélé qu’au de là d’avoir une pauvre nourriture  en quantité insuffisante, les nouveaux détenus sont aussi soumis à des tortures.

Bien plus, John Vuleveryo renseigne également que, d’après les informations qu’il encore eu de la part de ces prévenus récemment libérés, les nouveaux détenus seraient en train de payer 350 000FC en titre de droit de la prison. Une chose qualifiée d’illégale selon ce dernier.

Eu égard à cette situation, la Nouvelle Société Civile Congolaise antenne de  Mambasa  demande aux animateurs de l’État de siège dans le territoire de Mambasa, de bien vouloir ouvrir des enquêtes sérieuses de ces faits, afin de dénoncer tout haut cette violation de droits des prisonniers.

Signalons que la NSCC antenne de Mambasa, demande  aux autorités qui ont dans leurs attributions la gestion des prisons, de pouvoir prendre leurs responsabilités, afin de sauver la vie des détenus de cette maison carcérale, car selon cette dernière Société Civile, la prison n’est pas une tombe.

Delphin Kayilanda depuis Beni

 

 

 

Leave a Response