+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Insécurité

NORD-KIVU : des écoles ferment leurs portes à Jomba

169views

L’activisme des groupes armés freinent l’évolution des certaines écoles dans l’agglomération de Jomba en territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu. C’est ce qui ressort d’un rapport publié par l’organisation de défense des droits humains Afrika AMANI  de la République Démocratique du Congo et dont copie est parvenue à Deboutrdc.net, ce vendredi 20 mai 2022.

Selon le chargé de communication de cette organisation, Théoneste Bahati, c’est depuis le 28 mars de cette année en cours que des habitants ont abandonné leurs villages suite aux attaques entre les rebelles du mouvement du 23 mars M23 et les Forces Armées de la RCD.

Ce dernier renseigne que, ce sont ces différentes attaques qui ont été à la base d’un arrêt brusque des cours dans plusieurs écoles de cette partie de la RDC.

«  Nous craignons beaucoup de l’avenir scientifique de nos enfants qui sont en Ouganda depuis leur fuite. Depuis un temps les cours sont suspendus dans les entités comme Kambimbi, Bunagana et d’autres régions voisines de la paroisse catholique de la place », a-t-il dit.

D’ajouter, notre source estime néanmoins que, le gouvernement congolais devrait proclamer Jomba, une zone sinistrée pour épargner aux futurs candidats à l’examen d’Etat de tout frais y afférant car selon Théophile Bahati, les parents de ces derniers  sont dépourvus suite aux attaques répétitives dont ils sont victimes.

Tout en suggérant au gouvernement congolais de voir comment rétablir la paix à Jomba, ce DDH demande au ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique EPST, de songer à la constitution d’un programme spécial en faveur de ces enfants qui ont arrêté les cours afin de les faire rattraper.

Delphin Kayilanda

Leave a Response