+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Insécurité

Nord-Kivu : Probable attaque terroriste, la société civile monte au créneau

490views

Après l’alerte faite par l’ambassade des États-Unis d’Amérique sur une probable attaque terroriste contre un bateau sur les eaux du lac Kivu au départ de la ville volcanique, les réactions fusent des couches sociales et politiques du Nord Kivu.

C’est le cas par exemple de la société civile de Goma qui s’est entretenue samedi 14 mai 2022 avec le correspondant de deboutrdc.net dans cette partie, Marrion Ngavho son président pense que la population devrait rester vigilante face à ce risque.

Vigilance oblige !

« La population devrait être calme, c’est vrai qu’il des risques d’une attaque terroriste dans la ville de Goma et sur le lac, mais nous demandons aux habitants d’être vigilants, de ne pas toucher des objets qu’ils trouvent sur leurs parcourt, de ne pas toucher des sacs abandonnés ou des effets militaires », indique cette source.

Le gouvernement congolais devrait prendre ses responsabilités en vue d’empêcher cette barbarie.

« Nous demandons au gouvernement congolais de renforcer la sécurité dans les endroits publics en organisant le contrôle avec les détecteurs des métaux. Quand l”alerte est connu c’est facile d’en faire face et éviter les dégâts », poursuit Marrion.

Prenons le message et laissons le messager !

De son côté le notable Jules Kasereka Vayikehya, leader politique dans la zone le gouvernement congolais ne doit pas minimiser ces informations de l’ambassade des USA en république démocratique du Congo. Toutes les batteries doivent être mise en marche pour barrer la route à ceux qui veulent attaquer la ville de Goma souhaite le notable Jules Vayikehya.

« Même si l’information est venue d’un ambassadeur étranger mais nous savons que ceux-ci sont bien outillés en matière de sécurité, donc les alertes qu’il présente ne doivent pas être minimisées nous ne devons pas nous voiler la face, nous savons comment nos pays Africains sont gérés, prenons seulement le fond et ignorons ce que qui pourrait être la source de l’information pour que la ville soit en sécurité rassurante », conseille notre source.

Des services de sécurité à repenser

Jules regrette de voir que les services de sécurité nationaux soient incapables de faire des alertes.

Pour lui ces services accusent des lacunes énormes que les autorités doivent corriger. « Le gouvernement congolais devrait savoir que la question de la défense relève de la souveraineté d’un État, à partir du moment où ces informations échappent de nos services donc ça veut dire que nous sommes en train de rater notre niveau de souveraineté, il faut renforcer nos agents de sécurités en matériel de surveillance, des drones par exemples, qu’ils soient dans des bonnes conditions logistiques et financiers », plaide Jules.

Dans son mot adressé aux habitants de sa juridiction le commissaire supérieur principal Kabeya Makossa François alors maire de ville de Goma, appelle la population au calme et à vaquer normalement à ses activités.

L’autorité urbaine a ainsi rassuré ses administrés, que toutes les dispositions sont déjà pris pour arrêter cet éventuelle attaque, il les demande de collaborer avec les agents pour la sécurité de cette ville.

Pour rappel, à travers son site internet, l’ambassade des USA en RDC, met en garde les citoyens américains contre les voyages dans la province du Nord-Kivu « en raison de la criminalité, des troubles civils, du terrorisme, des conflits armés et des enlèvements ».

« L’Ambassade des États-Unis informe les citoyens américains qu’il existe un risque d’attaque terroriste sur un ferry non spécifié au départ de Goma, province du Nord-Kivu, RDC », peut-on lire dans cette alerte de sécurité.

L’Ambassade des USA propose, par ailleurs, des actions à entreprendre pour prévenir cette attaque, notamment éviter les foules et les manifestations, rester vigilants dans les endroits fréquentés par les touristes et occidentaux, être conscient de son environnement et surveiller les médias locaux pour les mises à jour.

En date du 07 avril,  une explosion d’un engin avait eu lieu à Goma,  dans un bar au Camp militaire de Katindo.

Delphin kayilanda

 

Leave a Response