+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Premier jour de la journée ville morte en Ituri
Premier jour de la journée ville morte en Ituri
Actualité

Sud-Kivu : Journée ville morte, Ngwabidje tombe dans son piège

424views

Certains motards de la ville de Bukavu accusent le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi de menteur. Selon eux, il leur a demandé de boycotter la journée ville et province mortes, décrétée par la société civile pour dire non à sa réhabilitation par la cour constitutionnelle. Il devrait leur donner de l’argent malheureusement il a brillé par le mensonge. Une situation qui a irrité ces conducteurs des motos.

La société civile du Sud-Kivu a décrété une journée ville et provinces mortes le mardi 1 mars 2022. Plusieurs partis politiques et faitières de la société civile ont relayé l’information chacune dans sa base.

Du côté du pouvoir, des communiqués ont été diffusés de partout pour dire non à cette ville morte.

En plus de ces communiqués, les motards ont été utilisé pour saboter la journée. Après avoir fait la ronde dans la ville avec promesses d’être payé, ils sont surpris de constater que le gouverneur a gardé silence.

« Le gouverneur nous a dit de l’accompagner au travail. Nous avons accepté. Maintenant, il ne nous dit rien. Il nous doit de l’argent », se plaint un motard rencontré à Nyamoma en face du cabinet du gouverneur.

Après plusieurs heures d’attentes, furieux, ces motards sont rentrés en scandant des chants hostiles au gouverneur.

« Ngwabidje voleur », chantent-ils comme vous pouvez l’écouter sans ce tweet.

 

Pour rappel, le bureau de coordination de la société civile en collaboration avec plusieurs autres organisations ont appelé à une journée ville et province mortes.

Une journée qui a réussi à Uvira, Baraka, Shabunda et une partie de la ville de Bukavu.

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp