+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéPolitique

SUD-KIVU : Un Lukwebo désigné intérimaire à la tête de la province

465views

Théophile Kiluwe Migo, ministre provincial de l’intérieur et gouverneur ad intérim de la province du Sud-Kivu, a été convoqué d’urgence à Kinshasa, la capitale congolaise, le 25 janvier 2022. Avant de quitter la province, celui-ci a désigné à son tour Monsieur Alain Shamavu Lukwebo, ministre provincial du plan, budget et promotion des investissements récemment nommé dans le gouvernement Ngwabidge 2, pour assumer l’intérim à l’exécutif provincial.

En effet, la situation politique au Sud-Kivu est complétement en déséquilibre et les autorités tant provinciales que nationales n’ont pas, jusque-là, trouvé une solution à la crise qui secoue cette province. Depuis le 02 décembre 2021, lorsqu’une motion de censure va être votée contre le gouvernement provincial Ngwabidje 2, une forte instabilité nourrie par de graves contestations s’observe dans les institutions provinciales.

D’un côté, le gouverneur déchu, Théo Ngwabidje Kasi, « se fait vénérer » par ses partisans qui clament haut et fort qu’il est et reste toujours gouverneur de province. Ceux-ci jugent la motion des élus provinciaux ayant conduit à l’éjection de Ngwabidje de « sans effet ». Et pourtant, depuis le vote de ladite motion, l’homme a été urgemment convoqué à Kinshasa où, jusqu’à présent, il semble avoir stagné.

De l’autre, le gouverneur ad intérim, Théophile Kiluwe Migo, brille par un certain nombre des décisions contraires aux règles et injonctions. Ce qui est à la base de plusieurs contestations et grèves dans le chef des agents dans certains services en province, la division provinciale de la santé étant la dernière en date du 25 janvier 2022.

Devant cette impasse, l’assemblée provinciale, organe délibérant, limite le pouvoir de l’organe exécutif et oblige celui-ci de ne procéder à aucun décaissement des fonds de comptes du trésor public en province sans son aval.

Alors, une véritable cacophonie s’installe et c’est le tour du gouvernement national, par l’entremise du ministère de tutelle, de convoquer les actuelles autorités provinciales à Kinshasa.

Dans un message phonique du 25 janvier 2022, émis par Daniel Aselo, Ministre National de l’Intérieur, Décentralisation et Affaires Coutumières, le gouverneur ad intérim de la province du Sud-Kivu, Théophile Kiluwe, a été demandé de se présenter à Kinshasa accompagné de son ministre des finances et du président de l’assemblée provinciale pour consultation.

L’intérimaire désigne un intérimaire

Gouverneur ad intérim de la province du  Sud-Kivu, le Ministre Provincial de l’Intérieur, Théophile Kiluwe, désigne son collègue de Plan, Budget, et Promotion des Investissements pour assumer son intérim. Il s’agit donc d’Alain Shamavu Lukwebo, familier de Modeste Bahati Lukwebo, l’actuel président du Sénat en RD Congo, et nommé le 21 août 2021 dans le gouvernement Ngwabidge 2.

« Monsieur le Ministre Provincial, par la présente, je vous désigne pour assumer mon intérim pendant mon séjour à Kinshasa pour raison de service à partir de ce jeudi 27 janvier 2022 et ce, conformément au message phonique n°25/CAB/VPM/MININTERSEDECAC/AOK/008/2022 », peut-on lire dans cette lettre sans date d’émission.

Après le départ du gouverneur Théo Ngwabidge, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A en sigle, parti politique cher au sénateur Bahati Lukwebo, vient de récupérer les rênes du gouvernement provincial par cette désignation. Un familier de Lukwebo vient donc d’être placé à la tête de la province quelques jours après que plusieurs voix se sont levées pour dénoncer la complicité du président du Sénat et de son AFDC-A en général dans la gestion calamiteuse de la province. Une situation qui a non seulement conduit les élus provinciaux à initier et voter une motion contre le gouverneur Ngwabidge, cadre de ce parti, mais qui a aussi poussé certains jeunes de la ville de Bukavu à initier une pétition de désaveu social et politique contre Modeste Bahati Lukwembo.

Alain Shamavu Lukwebo, va-t-il être l’homme de la situation ?

 

Hortense Zabona

Leave a Response