+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Marc Botenga_Député au Parlement Européen
Marc Botenga_Député au Parlement Européen
Actualité

Agression de la RDC par le Rwanda: Des voix s’élèvent au pays, à l’UA et à l’UE

537views

Il fait maintenant près de trente ans que la République Démocratique du Congo fait face à une agression  dans sa partie orientale. Tout au début, l’agression ne disait pas son nom. Aujourd’hui, les langues se sont déliées. Il s’agit d’une guerre imposée à la RDC par Rwanda, son voisin, sous couvert du mouvement rebelle dit M23. Face au chaos et à la désolation, des activistes internes et externes font, comme jamais avant, entendre leurs voix, bravant la peur et bien plus.

Au pays, les coudes se soudent

La guerre du « M23 » reprend au début de l’année 2022, à Bunanagana dans la province du Nord-Kivu. Partis au pouvoir et opposition parlent le même langage face à cette agression. Acteurs de la société civile, militants des mouvements citoyens et populations entières se tiennent la main pour dire NON à cette guerre qui vise la « balkanisation » du pays de Mobutu. Plusieurs marches de dénonciation et de soutien à l’armée loyaliste sont organisées.

Des actions et cris à l’interne qui ont atteint le monde, malgré son indifférence.

En marge du 36ème sommet de l’Union Africaine, l’opposant Matin Fayulu a, dans une lettre adressée aux Chefs d’Etats et de Gouvernements concernant la crise post-électorale en RDC, demandé à l’Union Africaine de prendre des mesures qui s’imposent.

« Face à la gravité de la situation, je demande instamment à l’Union Africaine de condamner fermement l’agression de la RDC par le Rwanda et d’exiger le retrait inconditionnel de ses troupes des territoires congolais qu’elles occupent ».

Sit-in à l’Union Africaine

Si les Chefs d’Etats et de Gouvernements n’ont eu d’autres choix que « de fermer les yeux » devant un problème aussi important que l’agression d’un Etat souverain par un autre, une dizaine de membres et représentants de la société civile de la RDC venus des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de Kinshasa ont tenu un sit-in au siège de l’Union Africaine. C’est à Addis-Abeba, ce 17 février 2023, en marge du 36ème sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements membres de cette organisation continentale pour briser le silence aux yeux du monde

« Nous disons non à l’hypocrisie de la communauté internationale ; elle doit sanctionner et condamner le régime de Kigali »,

lit-on sur le calicot brandit sur lequel il est aussi demandé la fin des massacres à l’Est de la RDC.

Sit-in à Addis-Abeba par les DDH de la RDC
Sit-in à Addis-Abeba par les DDH de la RDC _17.02.2023

Sur la même lancée, Moïse Balagizi, Représentant de la RDC à l’Assemblée Générale Permanente du Conseil Economique, Social et Culturel de l’Union Africaine (ECOSOCC – UA) et de la Région Afrique Centrale dans le Comité de vérification des pouvoirs ECOSOCC –UA, a présenté des attentes des congolaises et congolais vis-à-vis du sommet en cours.

« Le peuple congolais attend donc de ce 36e sommet des Chefs d’Etats africains un engagement ferme des dirigeants africains dans l’instauration de la paix et la sécurité à l’Est de la République démocratique du Congo et sur tout le continent en vue de contribuer à l’avancement de l’agenda 2063 qui ne pourra être mise en œuvre sans la paix et la sécurité sur le continent ».

Le ton tant attendu fait écho depuis la tribune de l’Union Européenne

Le 16 février 2023, du haut de la tribune du parlement européen, le député européen Belge Marc Botenga a porté haut la cause de la RDC. Il exige des sanctions contre le Rwanda et demande que l’Union Européenne s’intéresse à la situation de la RDC de la même manière qu’elle le fait pour l’Ukraine agressée par la Russie. Botenga dénonce aussi la complicité de l’Européenne dans l’alimentation des conflits au pays de Lumumba en se servant du Rwanda comme instrument d’accès aux ressources minérales de la RDC dont elle a besoin. Mieux, il évoque le récent appui 20 millions d’Euros de l’UE à l’armée Rwandaise en cette période où le Rwanda devrait plutôt être sanctionné.

« Le Rwanda fait ainsi le jeu des occidentaux en facilitant le pillage du Congo notamment à l’Est.

Et de marteler:

« Il faut que cela cesse maintenant ! »

La réaction du parlementaire européen a été appréciée à juste valeur par les congolais épris de paix et de justice.

« La RDC n’est pas seule !! Il y a encore des humains sur terre avec un esprit Lucide !! L’histoire moderne de la RDC retiendra qu’un jour un inconnu a bravé la peur pour défendre plus de 100 millions d’âmes oubliées de l’humanité !! Merci @BotengaM !! »

s’est exprimé un internaute congolais sur Twitter.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp