+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Jean-Pierre Bemba en tenue militaire pendant la rébellion . Photo crédit tiers.
Jean-Pierre Bemba en tenue militaire pendant la rébellion . Photo crédit tiers.
Insécurité

RDC : Gouvernement Sama Lukonde II: à Beni, les rebelles n’ont qu’un choix entre la réduction et la mort

908views

Pendant qu’ils sont en attente d’une personne pour leur venir en aide afin de mettre fin aux crimes qui ont fait des milliers des morts dans les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri dans l’Est de la République Démocratique du Congo, les habitants de cette partie longtemps meurtrie ont été surpris par la nomination des nouveaux ministres au sein  du gouvernement Sama Lukonde Kyenge II la soirée du jeudi 23 mars 2023. La plus grande surprise étant l’entrée au gouvernement de Vital Kamerhe et Jean-Pierre Bemba, deux points lourds dans la politique congolaise. Une entrée grandement commentée par les victimes de massacres à Beni.

Reconnu mondialement pour des massacres à répétition, le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu est l’une des « zones rouges » de la RDC. Ici, des milices et groupes armés de tout genre sévissent. Ils incendient et tuent. Violent et déportent.

Est-ce la fin des massacres à Beni avec Bemba à la défense ?

Ancien chef rebelle et dirigeant du Mouvement pour la Libération du Congo (MLC) devenu plus tard vice-président de la RDC dans le système de gestion « 1+4 », Jean-Pierre Bemba vient de faire son retour aux affaires. De la prison à la vice-primature où il chapeaute le ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, Bemba est perçu par certains habitants de Beni comme « l’homme solution » au problème d’insécurité qui secoue la partie orientale du pays.

Maître Ndambi Wa Ndambi Saasita, ancien membre du MLC de Jean-Pierre Bemba et nouveau membre de l’AFDC de Bahati Lukwebo il y a un mois, pense que c’est une équipe de doyens [Kamerhe et Bemba, ndlr] longtemps réclamés par tout le monde qui va  désormais chapeauter le gouvernement congolais.

« Après la pluie c’est le beau temps! Après avoir connu des moments extrêmement graves, voilà le Président a trouvé utile d’appeler ses frères pour diriger notre beau pays la RD Congo afin que la paix, la sécurité et le respect y reviennent ».

Pour Mufabule, cadre du MLC, il s’agit d’un homme qui maitrise le pays  qui aujourd’hui sera à la tête de sa défense.

« Nous avons maintenant un homme du terrain qui va diriger la défense ; donc les rebelles n’ont qu’un choix entre la réduction et la mort ».

Et d’ajouter,

« Personne n’ignore Bemba. C’est un mentor  qui vient mettre fin aux bêtises faites par l’ancien président Joseph Kabila ».

Satisfaite de la représentativité de la femme dans l’équipe gouvernementale, Madame Monote de l’ALPC croit à la victoire contre l’ennemie du pays.

« Le chef de l’État a respecté la parité dans le nouveau gouvernement. Les femmes y sont représentées mais pas totalement, la femme de Béni, victime des massacres et violence sexuelle, respire aujourd’hui un souffle d’espoir. Elle compte beaucoup sur ces anciens rebelles dont Mbusa et Jean-Pierre qui vont maintenant défendre leur pays parce qu’ils sont des  vrais congolais. Le Nord Kivu est  fier de sa fille qui a été reconduit au ministre de la culture et des arts ».

Mbambu Luvuno, femme militante et scientifique de Butembo, n’a pas d’opinion différente.

« Ça valait la peine que le gouvernement soit remanié. La défense du pays était faible jusqu’à ce que les rebelles ont touché les zones qui étaient moyennement stables dans l’est du pays ».

Non, l’espoir n’est pas permis !

Ghislain Syaghuswa, cadre d’Ensemble pour la République, reste, quant à lui, pessimiste. Il pense à un gouvernement qui ne fera « absolument » rien.

« C’est  une équipe des fautifs qui n’apporteront rien comme changement dans notre cher pays. Nous connaissons les comportements de chacun et nous pensons que le pays est une fois de plus enterré ».

Ghislain craint même qu’il soit née une rébellion comme celle ayant conduit le pays au système de gouvernement 1+4 il y a deux décennies quand le pays était devenu un « gâteau » partagé entre chefs rebelles.

Ce camarade de Moïse Katumbi n’écarte pas la possibilité d’une transition du fait que « la RDC semble avoir des opportuniste qui chercheront à boire et à manger » tout d’abord.

Marrion Ngavo, Président de la société urbaine de Goma, lui aussi émets des doutes vis-à-vis de ce gouvernement.

« Un gouvernement pléthorique qui vient appauvrir le budget de notre cher pays. 52 membres sont nombreux, ils se partagent le gâteau. Le chef de l’État donne une recompose aux chefs des rébellions qui ont paupérisé le peuple. C’est une façon de les calmer. Certains d’entre eux ont détourné, se sont fait arrêter pour détournement, ça donne moins de chance à la vraie opposition citoyenne du pays ».

Ngavo évoque un gouvernement de positionnement en faveur du chef de l’État et sa famille politique.

A neuf mois des élections générales en RDC, la population de Beni, assoiffée de la sécurité, s’empresse à évaluer l’action du gouvernement nouvellement remanié. Quoiqu’ayant des avis partagés sur ce que peut accomplir cette nouvelle équipe en leur faveur, les habitants de Beni rêvent d’un Beni où règne la paix. Un Beni béni.

Par Delphin Kayilanda Mbusa depuis Beni

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp