+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Maître Pascal Mupenda dans un point de presse devant la presse du Sud-Kivu_le 06 avril 2023. Photo crédit deboutrdc.net
Maître Pascal Mupenda dans un point de presse devant la presse du Sud-Kivu_le 06 avril 2023. Photo crédit deboutrdc.net
Justice

SUD-KIVU : Le DDH Maître Pascal Mupenda cite le Gouverneur Théo Ngwabidje dans un nouveau dossier de spoliation

1.13Kviews

Dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le Défenseur des Droits Humains Maître Pascal Mupenda demande à Théo Ngwabidje Kasi et ses collaborateurs de « retirer leurs militaires » illégalement placés dans la concession Murhala, une « propriété privée » de Mr. Melchior Buhendwa Bwa Mpama. Dans une déclaration signée le 05 avril 2023 et lue devant la presse locale, ce DDH dénonce l’ingérence et la spoliation en train d’être entretenues par Ngwabidje et ses complices dont le Prof Jean-Claude Mubalama, Damien Ntambuka Zagabe, le Colonel Jules et Christophe Nyakeru, frère biologique de Denise Nyakeru, première dame de la RDC.

Gouverneur de la province du Sud-Kivu depuis 2019, Théo Ngwabidje est souvent accusé de spoliation des biens de l’Etat. A ce grief s’ajoutent tant d’autres qui lui ont valu quatre motions depuis son entrée en fonction, la 4ème étant celle du 24 novembre 2022 et qui l’avait détrôné. Il avait tout de même fait recours à la Cour Constitutionnelle qui l’avait réhabilité, lui et son gouvernement. Mais malgré cette réhabilitation intervenue le 22 mars 2023, l’homme n’a pas encore rejoint son cabinet de travail et c’est son vice-gouverneur qui assume l’intérim depuis février 2023.

Cité par l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu dans plusieurs dossiers de spoliation des terrains de l’Etat en province et dont les enquêtes seraient en cours, Ngwabidje réapparait dans une nouvelle affaire de spoliation de la concession de 12 hectares d’un privé vers l’hôpital Fomulac dans le groupement d’Irhambi/Katana, à quelques 50 Km au Nord de la ville de Bukavu.

Entre trafic d’influence et tentative d’instrumentalisation de la justice et des agents administratifs, le DDH Maître Pascal Mupenda va jusqu’à alerter sur la tentative de vendre cette propriété d’un particulier à la première dame de la RDC.

Halt aux injustices !!!

Mupenda rappelle qu’il y a quelques années Mr. Damien Ntambuka, devant la cour d’appel du Sud-Kivu, avait perdu les affaires judiciaires RCA 4436/ 5177/ 5169 qui l’opposaient à Mr. Buhendwa Bwa Mpama Melchior au sujet d’une concession située à Murhala/Kaliba vers Fomulac en groupement d’Irhambi/Katana dans le territoire de Kabare en province du Sud-Kivu. Notre source renseigne également que Damien avait perdu nombreuses autres causes devant le Tribunal de Grande Instance de Kavumu et même devant la cour de cassation de Kinshasa.

Hormis l’acte de cession délivré à Buhendwa Melchior par l’Administration du territoire de Kabare, le 14 avril 2010, des décisions judiciaires l’ont confirmé dans ses droits. Ainsi, par arrêt de la cours d’appel, il a été « bel et bien » reconnu comme propriétaire de la concession de Murhala.

« Cet arrêt a été exécuté et dès lors coulé en force de chose jugé » insiste Pascal Mupenda.

Après échec des tentatives d’influencer l’administration territoriale et d’actions en justice, notre source indique que Damien Ntambuka a alors ciblé le cabinet du gouverneur Ngwabidje comme instance capable de parfaire des manœuvres pour répondre à sa besogne.

« Constatant que toutes les voies tant judiciaires qu’administratives tentées ont échoué, Mr Damien Ntambuka Zagabe, a finalement recouru à Théo Ngwabidje Kasi en sa qualité de Gouverneur de Province et au Professeur Jean Claude Mubalama Zibona, son Directeur de cabinet, pour solliciter leur implication afin de déposséder monsieur Buhendwa Bwa Mpama Melchior de sa concession, qu’ils pourront ensuite vendre ensemble ».

Le temps passera et l’implication de Ngwabidje ne produira aucun effet en faveur de « son frère » Damien Ntambuka, tous originaires du territoire insulaire d’Idjwi.

Des policiers et des militaires déployés dans la concession

La déclaration indique que sous l’accompagnement de Damien, 15 policiers ont été placés dans cette concession reconnue à Buhendwa Melchior et qu’en date du 26 juin 2022, l’avaient déguerpi sur ordre du gouverneur Ngwabidje.

« Monsieur Buhendwa Bwa Mpama Melchior a alors saisi l’auditorat  supérieur pour que justice lui soit rendue au regard de cet acte de rébellion fait par Damien Ntambuka, en collaboration avec Théo Ngwabidje et Mubalama ; et en réaction, l’auditorat a procédé à l’expulsion de tous ces policiers », lit-on.

En RDC, les unités de la garde républicaine font toujours « peur ». «Trop» même. Quoique faisant partie des forces armées du pays, elles sont presque intouchables. Tout simplement car détachées au Président et dont la mission est entre autre la garde et la protection du président de la République et de sa famille.

Pour faire peur à Buhendwa Melchior et lui déposséder sa concession, Mupenda indique que Ngwabidje et son directeur de cabinet, Mubalama, ont, avec Damien Ntambuka, coopéré avec un certains Jules, colonel de la Garde Républicaine (GR) et qui serait ami à Christophe Nyakeru, petit frère à la première dame Denis Nyakeru. Ceux-ci ont reçu des militaires de la GR pour déguerpir Melchior une fois de plus et « sécuriser » la concession, jusqu’à présent.

Un Mbobero 2 au point de se produire dans la même province

Cette concession « sécurisée » par des militaires de la GR serait déjà proposée à Denise Nyakeru, première dame de la RDC, pour achat, par l’entremise de son frère Christophe Nyakeru. La concession de Murhala serait donc achetée par la famille Tshisekedi si elle se laisse convaincre par le trio qui collabore avec le frère de la première dame pour cette fin.

« Voilà pourquoi, les défenseurs des droits humains du Sud-Kivu, attirent l’attention de la première dame, la respectueuse Denise Nyakeru, afin qu’elle ne soit pas induite en erreur par monsieur Damien Ntambuka ainsi que ses amis Théo Ngwabidje et le Professeur Mubalama qui veulent lui vendre, et par ricochet vendre à la famille de Son Excellence Félix Tshisekedi Tshilombo, une concession qui ne leur appartient pas, au risque de créer la triste situation de MBOBERO 2 dans le Groupement d’Irhambi/Katana ».

Quelques 7 ans avant, c’est la famille de Joseph Kabila Kabange, ancien président de la RDC, qui s’est acheté une concession hautement disputée entre elle et les habitants de la colline de Mbobero dans la partie Sud-Est du même territoire. Ces habitants s’étonnent de voir « tout un président de la république s’accaparer de la terre de pauvres paysans de son pays ». Un président qui « mange ses enfants !»

Alors président de la république, Joseph Kabila avait inondé cette concession d’éléments de la GR lourdement alarmés. Dès lors, les manifestations entreprises par les habitants de Mbobero pour réclamer la terre leur léguée par leurs ancêtres se soldent souvent par des morts. Multiples procès sont pendants à différentes instances judiciaires au niveau local et national. Et pendant ce temps, les familles victimes de déguerpissement crient justice.

A Murhala, le même scenario n’est pas loin de se produire !

« Enfin, les défenseurs des droits humains trouvant anormal qu’une telle violation puisse continuer tiennent à alerter la communauté tant internationale que nationale par rapport à toute perte en vie humaine ou autres dégâts qui pourraient survenir dans la concession de MURHALA, si les éléments de la Garde Républicaine, y placés par Damien NTAMBUKA, Théo NGWABIDJE et le Professeur Jean-Claude MUBALAMA ZIBONA ne la libèrent dès audition de cette déclaration ».

Des manifestations annoncées

Pascal Mupenda annonce des actions de grandes envergures qui devront être lancées, même devant le bout et/ou le coup de canon, pour faire respecter les droits des paisibles citoyens.

En attendant, Buhendwa Bwa Mpama Melchior demande au greffier d’exécution du Tribunal de Grande Instance de Kavumu d’exécuter la réquisition de madame le Procureur Général du Sud-Kivu afin de le réinstaller dans sa concession.

Contacté à ce sujet dans la soirée du jeudi 6 avril 2023 par notre rédaction, Théo Ngwabidje n’a pas réagi.

Pour rappel, les députés provinciaux du Sud-Kivu ont annoncé des enquêtes pour remettre à l’Etat Congolais les terrains qui lui ont été spoliés en province. Ils ont cité une étendue de 10 hectares spoliée de la concession de l’Institut National d’Etude et de Recherche Agronomique (INERA) de Mulungu à 25 Km au Nord de la ville de Bukavu. Un dossier dans lequel le nom du gouverneur Ngwabidje est cité.

Il en est de même pour ce qui est du dossier de spoliation du terrain de Ndendere et d’autres maisons de l’Etat qui seraient « englouties » par des « soi-disant » partenariats publics privés conclus entre le gouvernorat et des personnes tiers.

D’ailleurs, le 06 mars 2023, soit une semaine après son entrée en fonction comme gouverneur intérimaire du Sud-Kivu en remplacement de son titulaire déchu, Marc Malago Kashekere avait pris la décision de suspendre les travaux de construction en cours et l’attribution des titres en province et c’est, avait-il précisé, tenant compte de plusieurs dénonciations de spoliation du patrimoine de l’Etat.

Lire aussi: SUD-KIVU : Spoliation de 10 hectares de l’INERA-MULUNGU, l’Assemblée Provinciale annonce des enquêtes

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp