+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
EntreprenariatPolitique

Sud-Kivu : Mercycorps et les jeunes de Katana à couteau tiré

301views

Une vive tension s’est observée au centre de Katana territoire de Kabare au Sud-Kivu. Pour cause des jeunes en colère désapprouvent les méthodes d’embauche de l’ong Mercy corps qui importent la main d’œuvre, même la sentinelle. Ces jeunes ont organisé un sit-in au bureau de cette organisation internationale, ce vendredi 24 Juillet.

Sur les papiers affichés au portail de Mercy corps on peut lire : « Nous disons non au sabotage à outrance de l’élite intellectuelle de Katana. Non à la discrimination, oui à l’égalité des chances.  Ils viennent exécuter leurs projets sans penser à nous. Mais nous avons des diplômes dans nos poches ! Que ces gens partent ! Nous en avons vraiment marre ».

Ces jeunes, visiblement très fâchés regrettent de voir que les responsables de MERCY CORPS en collaboration avec certaines autorités locales monnayent certains services.

 « Les agents de Mercy Corps demandent des sous avant d’embaucher. Ils sont corrompus et ils travaillent en complicité avec les autorités du village. Et il y a d’autres abus », regrettent-ils.

Ils regrettent de voir qu’ils sont oubliés au détriment des jeunes de Goma, Bukavu, Uvira et de partout ailleurs.

Pour rappel, dans d’autres contrées de la province du Sud-Kivu les organisations qui s’installent dans la contrée sont obligées d’embaucher au moins 20% d’autochtones. Chose que Mercy corps ne fait pas à Katana, renchérit un acteur de la société civile de Katana.

Depuis Katana

Ladislas K.