+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Bukavu : AHUSADEC assiste en vivres des filles et femmes travailleuses du sexe et leurs enfants à Bagira

658views

36 filles et femmes travailleuses du sexe et leurs enfants parmi lesquels 19 âgés de moins de 5 ans dans la commune de Bagira, ville de Bukavu en province du Sud-Kivu (RDC), ont bénéficié d’un don en nourriture de la part de l’organisation Action Humanitaire pour la Santé et le Développement Communautaire (AHUSADEC asbl). Ce don constitué des cache-nez, biscuits, haricot, riz, farine de maïs et du savon, a été fait grâce à l’appui financier de Global Health Promise, dans l’objectif d’aider cette catégorie de la population pendant cette période de covid-19.

La cérémonie de remise de cette ration alimentaire s’est tenue le dimanche 08 août 2021, au quartier Lumumba, en commune de Bagira, en présence des animateurs de l’ONG AHUSADEC.

Selon Monsieur Raphaël Ngeleza, coordonnateur national de l’organisation AHUSADEC, il s’agit d’une manière de compatir avec ces femmes et filles en chômage de suite de la pandémie à coronavirus. Il précise que son organisation compte revenir dans les jours qui viennent pour cette même fin. En outre, tout en remerciant son partenaire Brian Willis, il appelle d’autres partenaires à lui prêter main forte afin de redonner sourire à ces vulnérables.

« Nous sommes ici pour une séance de distribution de nourriture pour les jeunes filles femmes travailleuses du sexe et leurs enfants pendant cette période de covid-19. Si elles ont été choisies c’est tout d’abord parce qu’ils sont vulnérables et sont marginalisées. Ces femmes vivent dans des très mauvaises conditions de vie surtout en cette période de covid-19, elles sont abandonnées dans notre communauté et c’est ainsi que nous avons pensé avec l’aide de notre partenaire Global Health Promise, nous pouvons les assister tant soit peu en nourriture », a fait savoir Raphaël Ngeleza.

Ayant pris la parole, Nelly Kasuku Josephine, une bénéficiaire de ce don, indique que depuis l’avènement de la pandémie coronavirus, les femmes et filles travailleuses du sexe vivent un calvaire. Cela suite à la fermeture des boîtes de nuit, mais aussi des clients restent réticents de peur qu’ils ne soient contaminés par le virus à covid-19. Nelly remercie l’organisation AHUSADEC et l’ONG Global Health for Promise à travers son Directeur Brian Willis pour cet amour manifesté à leur égard.

« Je suis là comme travailleuse du sexe. En ce jour, je suis ravie de l’aide nous octroyée par AHUSADEC ; comme le cache-nez, la nourriture ; et je sais que dans ce travail, je peux être en train de travailler, mais je n’aurai pas de clients parce qu’ils ont peur d’attraper cette pandémie, et c’est la raison pour laquelle nous remercions Brian Willis pour cette assistance alimentaire, que Dieu le comble de ses bienfaits pour que nous en profitions prochainement », a déclaré Nelly Kasuku, l’une des femmes travailleuses de sexe.

Il sied de noter que cette activité intervient à Bagira, après qu’AHUSADEC ait assisté en avril 2021, les filles et femmes travailleuses du sexe et leurs enfants de la commune de Kadutu. Ensuite suivra la commune d’Ibanda, précise cette organisation.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp