+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mardi, août 3, 2021
Santé

Bukavu : l’accès aux installations sanitaires propres pour les femmes dans certaines divisions de la fonction Publique, un défi à relever

Les installations sanitaires sont essentielles pour la santé des hommes comme des femmes. Le lien entre accès sûr aux toilettes et droit des femmes est pourtant direct mais méconnu. Les installations sanitaires dans certains services publics, datent de l’époque Belge et sont devenues vétustes et exposent les femmes à des diverses infections. Les services publics comme la Division Provinciale des Mines, de la Justice, du Budget, pour ne citer que celles-là, un malaise se fait sentir au moment de s’y rendre.

Contactée par votre rédaction, le médecin gynécologue philémon de l’hôpital Saint LUC de Bukavu fait savoir  qu’un bon nombre de la population féminine ne dispose pas des toilettes permettant de faire ses besoins et de gérer même ses menstruations.

« De plus, l’absence de toilettes sûres fait courir de plus grands risques aux femmes qu’aux hommes. Aux menaces sanitaires communes comme la diarrhée, la déshydratation, la dysenterie, la typhoïde, s’ajoutent les risques d’affections féminines comme syndromes du choc toxique, infections vaginales ou urinaires, troubles de la grossesse et les pathologies dues à l’absence d’hygiène menstruelle et intime se cumulent avec celles dues au contact avec la matière fécale, plus fréquemment évoquées, » précise le docteur gynécologue Philémon

Hygiène, Santé et Sécurité : Péril sur la santé et le choix des femmes

Selon le constat fait par la rédaction de Deboutrdc, aucun fond n’est garanti dans le but d’entretenir les toilettes pourtant les autorités de ces Divisions savent qu’elles travaillent avec les femmes et sont plus exposées. Dans d’autres divisions, il y aurait des frais de fonctionnement mais les responsables ne les affectent pas pour la question sanitaire.

Comme le rappelle docteur gynécologue Philémon, pour éviter certaines de ces pathologies liées à l’état des toilettes de services Public de certaines Division de la Province, une gestion bien règlementée et rigoureuse est d’une observance capitale.

«  La gestion de l’hygiène menstruelle et intime requiert quatre éléments dont de l’intimité, de l’eau, du savon et un système de gestion des déchets. Malheureusement, même lorsqu’elles existent, les infrastructures sanitaires sont les plus inadaptées pour des femmes, » ajoute-t-il

Rappelons qu’en plus d’être essentiel à la santé et à la sécurité des femmes, l’accès à des installations sanitaires sûres et adaptées a une influence directe sur la permanence au bureau et la qualité du travail des femmes pendant toutes les journées qu’elles sont censées passer à ces différentes divisions.

Par Carine Bintu

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net