+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
ActualitéEconomiePolitique

BUKAVU : Vers la hausse du prix de la course en taxi.

Les conducteurs des véhicules de ville à Bukavu ont décidé d’arrêter la circulation le matin du mercredi 24 novembre 2021 dans le but de revendiquer la hausse du prix de la course. Ceci ressort des multiples défis auxquels ils font face depuis 10 ans, notamment la hausse du prix de carburant et du taux de change.

C’est depuis 8 heures que les taximen ont arrêté la circulation dans la ville de Bukavu pour ne reprendre que vers 12h, l’heure à laquelle ils ont décidé de fixer le prix d’une course à 1000 francs congolais.

La matinée, une carence de transport par taxi s’est fait observer sur certaines artères principales de la ville de Bukavu suite à la revendication de la hausse du prix de la course par des chauffeurs taximen. Ces conducteurs fustigent le fait que 10 ans durant, le prix d’une course à bord d’un taxi est resté statique malgré la hausse du prix du carburant et du taux de change. Une situation qui ne leur permet pas d’évoluer dans le travail qu’ils exercent pour le bien-être de leurs familles.

 « C’est depuis 2010 que le prix de la course est à 500 francs congolais. Chaque fois le taux de change hausse et le prix du carburant ne cesse de monter. Pour les chauffeurs de voitures bus, on avait eu à majorer le prix de transport à un certain moment. Ils sont passé de 300 à 500 Francs Congolais la course. Nous, nous avons gardé le cap jusqu’à ce jour. Nous avons écrit aux autorités à maintes reprises mais sans suite. C’est pourquoi nous avons décidé de nous prendre en charge et hausser le prix aujourd’hui pour le bien de nous tous », explique Roger Fundi, taximen de la ville de Bukavu.

Contacté par la rédaction de votre média, Kahindo Vincent, président de l’association des chauffeurs congolais (ACCO), rassure que les autorités ont compris les raisons valables des revendications de chauffeurs et promettent de trouver des solutions très prochainement. Le président de l’ACCO renseigne que compte tenu de tous ces défis, le prix  de la course reste à discuter entre le chauffeur et le client jusqu’à ce que les autorités apportent une précision.

Cependant, les clients estiment que les chauffeurs devraient orienter leur lutte pour la baisse du prix du litre de carburant et pas hausser le prix comme ça les enchante sans tenir compte de la misère financière dans laquelle vit la population.

« Il n’est pas question qu’on hausse le prix du transport en taxi. Les chauffeurs devraient lutter pour la baisse du prix du carburant. Actuellement, nous faisons face à un coup de vie extrêmement cher. Les autorités doivent comprendre que la population souffre et qu’à travers leur façon de faire et des décisions qu’ils prendront, le quotidien de la population en dépend. Sur base de quoi dans le domaine économique les chauffeurs prennent la décision de hausser le prix ? », se questionne Nkongolo Bamana une cliente rencontrée à bord d’un taxi.

Il sied de signaler qu’à la rencontre des chauffeurs taximen avec le maire de la ville de Bukavu, monsieur Sumuni Mukunda, celui-ci a fustigé la procédure qu’ont entamée les taximen et leur a promis de se pencher sur la question dès ce jeudi 25 novembre 2021, afin de trouver des solutions idoines à leur problème.

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net