+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, décembre 1, 2021
ActualitéCulturelleSport

RDC : 47 ans après, les Léopards de la RDC seront-ils qualifiés pour le Mondial-Qatar 2022 ? ( points de vues des analystes)

Les Léopards de la RD Congo dans la course vers la qualification à la coupe du monde Qatar 2022. Ceci après avoir battu les Ecureuils du Benin par un score de 2 buts à 0 le dimanche 14 novembre 2021 au stade de Martyr de Kinshasa. Le grand combat qui reste est celui d’arracher la qualification à l’issu de la double confrontation des matchs de barrage qui seront joués en mars 2022.

Les Léopards Congolais se retrouvent à la première place du groupe J avec 11points devant les Ecureuils du Bénin 10 points. Et cela, la RDC est la 10ième équipe à se qualifier pour ce tournoi mondial après le Maroc avec 18 points, Mali 16 points, le Sénégal 16 points, Cameroun 15 points, l’Algérie 14 points, Egypte 14 points, la Tunisie 13 points, le Ghana 13 points et le Nigeria 13 points.

Cependant, certains analystes sportifs  pensent que les Léopards doivent fournir un grand effort afin de mériter la qualification pour le mondial-Qatar 2022.

Le président de la ligue de football du Sud-Kivu, Magambo Budundwa, estime qu’il faut suffisamment du temps de préparation pour rendre les Léopards une équipe forte capable de se qualifier à la coupe du monde. Mais aussi mettre à leur portée des moyens en termes de finances pour un équipement de qualité.

« Nous avons la carte en main, raison pour laquelle nous ne devons pas gâcher notre chance. Les matchs qui restent à la RDC sont des matchs très difficiles car ils se jouent en  aller et retour. Bien plus, les équipes qualifiées sont des grosses pointures au niveau de l’Afrique. Notre entraineur  Hictor Cuper, doit avoir suffisamment du temps pour préparer la bonne équipe, mais aussi voir dans quel secteur l’équipe a  des failles », a-t-il renseigné.

Magambo ajoute que l’équipe des Léopards a besoin de nouveaux  éléments pour apporter un peu des tonus. C’est pourquoi, le gouvernement doit mettre à sa disposition des moyens financiers permettant de couvrir les dépenses liées aux besoins de l’équipe en général et des joueurs en particulier. La lourde responsabilité revient à l’entraineur qui a le devoir  de nous aligner les meilleurs  joueurs du moment, le cas du jeune Mechak Elia qui est au sommet de sa carrière avec une très bonne condition physique et son dossier judiciaire avec Mazembe doit prendre fin pour qu’il revienne au pays le plus vite que possible. Je vois aussi Sila Katompa qui est un très bon joueur. Cela étant, à part Yannick Bolasi nous n’avons pas d’autres joueurs qui peuvent nous aider dans le couloir. Globalement nous avons une bonne équipe mais il ne faudrait pas que l’on se plonge dans l’éphorie. Nous devons oublier tous les matchs passés et chercher comment donner du plaisir aux Congolais, car moi-même je n’ai jamais vu les Léopards à la coupe du monde depuis ma naissance. Tous les congolais se réunissent autour de cette équipe et souhaitent qu’elle soit qualifiée.

Pour sa part le coach de l’école de football de Bukavu (ECOFOOT), Dido Kafilongo, fait savoir que la RDC n’a pas toujours une bonne équipe bien que les Léopards  soient qualifiés premiers  du groupe J avec 11 points.

« Elle a une défense solide et un gardien valable, mais c’est la médiane qui continue à faire défaut car elle n’a pas deux éliés types de débordement, or le football moderne pour le moment  se joue trop dans les couloirs. Le cas de notre latéral Soso, il fait un bon travail  car il joue comme un élié de débordement, il fait arriver beaucoup de centres dans  la surface de réparation et ce sont des ballons qu’on est en train de marquer. Donc l’équipe a besoin de deux éliés de débordement et un meneur d’homme à la médiane un vrai numéro 10 », a-t-il confirmé.

Il martèle en disant que le maintien de l’entraineur Cuper au niveau de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) lui permettrait de suivre la ligue1 avec intérêt pour sélectionner quelques joueurs locaux afin de travailler avec eux durant tous les préparatifs des matchs. Avec ces éléments il aura plus ou moins six bons joueurs qui donneront du tonus aux professionnels, car un joueur amateur ne joue jamais comme un professionnel ; un professionnel joue avec trop de peur pour ne pas perdre sa carrière tandis qu’un amateur cherche à se faire recruter; ce qui fait qu’il joue avec beaucoup de déterminations pour se tailler une place.

Il sied de signaler que la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) vient de faire une notification à la FECOFA et au Benin en rapport avec le match du dimanche. Loin de différentes rumeurs qui ont fait état de la probable disqualification de la RDC, la FIFA ne parle que des sanctions disciplinaires à l’égard de deux joueurs dont Kiassumbua Joël et Arthur Masuaku, qui, pour avoir accumulé des cartons jaunes, écopent d’une suspension au match de barrage aller qui sera joué en mars 2022.

Dans la mesure où la RDC franchit cette étape, ça serait la deuxième fois de sa qualification pour la coupe du monde après celle de 1974, il y a de cela 47ans. L’on notera que la plus grande défaite qu’a déjà connue la RDC est de 9 buts à 0 face à la Yougoslavie en 1974 et sa plus grande victoire est de 10 buts à 1 contre la Zambie en 1969. Ajoutons également que depuis l’instauration de la coupe du monde, aucun pays africain ne l’a jamais remporté.

Pour rappel, au classement FIFA Octobre 2021, les Léopards de la RDC occupent la 13ième place des meilleures équipes africaines et la 67ième au monde.

Diaz Bahati et

Maguy Bapolisi.

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net