+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Bunyakiri dans le territoire de Kalehe en proie des groupes armés
Bunyakiri dans le territoire de Kalehe en proie des groupes armés
DDH et Journaliste

SUD-KIVU/Kalehe :Les groupes armés CNRD/FDLR et NYATURA font la loi à Bunyakiri 

585views

Les groupes armés CNRD et NYATURA continuent à occasionner des morts d’hommes dans le territoire de Kalehe. La communauté de cette entité lance un cri d’alarme auprès des autorités qui gardent un silence coupable. Les actes de barbarie à Bunyakiri révoltent la population et les structures citoyennes, qui s’interrogent sur les auteurs  des multiples tueries sans fin dans cette partie de la province.

Dans une correspondance de la société civile de Bunyakiri du 06 avril 2021,  cette dernière dénonce la participation des éléments FARDC aux actes criminels en collaboration avec les groupes armés. Plusieurs civils auraient été égorgés, d’autres pendus et leurs organes mutilés par ces milices.  Dans un rapport rendu public par la société civile, en date du 04 Avril 2021, un civil aurait été tué au centre de Katasomwa, une réalité  qui continue à  échapper aux autorités compétentes.

A en croire, Didier Kitumaini, président de cette structure citoyenne à Bunyakiri, s’indigne du silence des autorités face à la situation sécuritaire dans le territoire de Kalehe. Il fustige le fait que ces dernières ne prennent pas conscience des tueries qui sont perpétrées du jour au lendemain à Bunyakiri,

« L’incursion des groupes armés devient fréquente à Bunyakiri. Ce sont entre autres les CNRD et le NYATURA. Ils tuent, égorgent, pendent et mutilent des paisibles citoyens qui n’en peuvent plus de l’insécurité grandissante dans le territoire de Kalehe et aux environs du parc national de Kahuzi biega. Une situation qui échappe totalement aux autorités qui ne cherchent pas à y remédier ; »

Pour notre source, Bunyakiri devient un abattoir humain, d’où un danger permanent,

« Plusieurs cas des tueries se font enregistrés à Bunyakiri, réellement tous ces cas ne sont pas suppositoires. Ce sont des faits témoignés dans les groupements, lesquels groupements continuent de vivre dans la peur  de perdre la vie d’une minute à l’autre 

Pour votre gouverne, les gens vivant à Bunyakiri lancent un appel au gouvernement congolais qui baisse les bras face aux massacres qui font la une dans ce coin de la province. Ils sollicitent ainsi l’implication de tous pour traquer ces rebelles et permettre de vivre en paix dans cette partie.

Hortense Zabona

Leave a Response