+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, mai 19, 2021
la rentrée parlementaire au sud-kivu, plusieurs points sur la table d'attente
la rentrée parlementaire au sud-kivu, plusieurs points sur la table d'attente
Actualité

SUD-KIVU : la rentrée parlementaire, la province confrontée à de multiples défis

16013views

Éradiquer l’insécurité, relever l’économie de la province en luttant contre l’incapacité de mobilisation des recettes de l’Etat, lutter contre différentes antivaleurs, protéger les biens meubles et immeubles spoliés par les prédateurs en province et insister sur la construction des infrastructures en province, telle est la mission qui attend les élus pendant cette période de la rentrée parlementaire à l’hémicycle provinciale du Sud Kivu.

Au cours de son discours d’ouverture de la session parlementaire à l’hémicycle provincial le 30 mars 2021, le président de l’assemblée provinciale Zacharie Lwamira, invite les députés à travailler comme un seul homme dans le souci de sauver la province qui sombre déjà dans un chao.

 ‘’ Selon le discours du président de l’assemblée provinciale, la province sombre  et nous avons besoin qu’elle soit reconstruite. Nous ouvrons la session aujourd’hui, nous avons été élus par le peuple et ce même peuple nous voit. Nous avons  intérêt à nous mettre ensemble, à nous unir pour éradiquer l’insécurité qui a élu domicile dans  nos territoires comme en ville. Comme l’a dit le président, nous devons  travailler pour améliorer l’état d’infrastructures en province. Il a aussi évoqué les parcelles comme domaine public de l’Etat et nous comme députés nous devons travailler sur la protection de ces biens de l’Etat,’’ rapporte Amani Kamanda

Notre source déplore le fait que les routes à l’intérieur de la province sont quasiment délabrées si pas inexistantes. Kamanda Jacques interpelle ses collègues députés à prendre conscience pour que cette rentrée soit d’espoir et de paix pour le sudkivutiens.

Interrogé, un élu de FFC et membre de la commission infrastructure au sein de l’assemblée provinciale nous dévoile que les maisons de l’Etat dans la province ont été spoliées par le ministère provincial de tutelle.

’L’Etat congolais avait 329 maisons dans la ville de Bukavu, le ministre provincial de tutelle avait déclaré au cours d’un conseil des ministres qu’il y en a que 6 maisons. Plusieurs maisons de l’Etat sont vendues et des parcelles spoliées. Nous avons des rapports que certains élus chef de commission gardent dans leur tiroir,’’ révèle un élu membre de la commission infrastructure.

Pour Amani Ngubiri, le président en donnant une telle déclaration, il s’est basé sur quel rapport, car les rapports n’ont jamais été livrés. Pour lui, c’est ne pas juste

La plupart d’observateurs pensent que la province sombre dans un chaos suite à l’absence de l’autorité de l’Etat et estiment qu’il est temps d’espérer au changement positif.

Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net