+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, juin 21, 2021
Cosmos décide de combattre la saleté
Cosmos décide de combattre la saleté
Actualité

Sud-Kivu : La saison sèche s’annonce interpellatrice, Cosmos Bishisha interpelle à l’observance d’hygiène.

15988views

Il s’observe dans la ville de Bukavu un phénomène d’exposition de bien de premières nécessité s, des aliments non courts sont étalés en mis sol, des centrales ou fosse-septique sont vidées pendant la nuit. La population dans la ville de Bukavu est exposée à des maladies des mains sales, et de maladies hydriques.

Les enfants se promènent avec des beignets, des galettes, des arachides non couverts sur la tête et font la ronde de la ville en plein soleil. Contacté le ministre de la santé et des droits humains pense qu’il n’y a pas de développement sans la santé qui promet que quelque chose est en train d’être envisagé pour mettre hors d’état de nuire la population.

‘’ Ces derniers temps, nous sommes en train de travailler sur la question de la santé. Avant de penser développement ont doit être d’abord en bonne santé.  Des équipes sont déjà déployées dans des coins et recoins pour un contrôle technique de ces vendeurs et  vendeuses sur la voie publique. Je crois qu’une décision sera prise incessamment même si elle a déjà été prise depuis longtemps par le gouverneur de la province mais dont l’exécution souffre encore,’’ confirme Cosmos Bishisha ministre provincial de la Santé et des Droits Humains.

Des toilettes sont déversées dans des canalisations publiques et d’autres

Plusieurs pensent que les autorités provinciales prennent parfois des décisions sans réfléchir à des mesures d’accompagnement, raison pour laquelle la population ne se conforme jamais. Dans un entretien accordé à notre rédaction, le ministre rassure que les choses qui exposent la population et qui pourraient toucher directement sur leur santé ne seront pas tolérées et qu’il va se déployer pour sectionner les récalcitrants.

‘’ Vous savez que nous sommes dans une province où pratiquement sans la force, sans l’implication de notre service de sécurité, les gens ont du mal à respecter les mesures fixées. Nous serons obligés de faire recours  à ces services pour traquer les malfrats,’’

Pour le ministre, même si cela sera pris comme une tracasserie, une mesure coercitive sera prise pour placer la population dans des conditions hors danger. Ce dernier appelle la population à la collaboration et au respect de textes pour se protéger et protéger son environnement contre les maladies.

Par Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net