+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
samedi, septembre 25, 2021
Environnement

Sud-Kivu : le ministre de transport et communication appelé à mettre fin au lavage automobile sur la chaussée

« Tout Congolais a le devoir de protéger les biens et intérêts publics et respecter les biens d’autrui, » stipule l’article 67 de la constitution.  L’organisation Centre International de Formation en Droits Humains et Développement (CIFDH /D) dénonce les activités de lavage pour les engins roulants aux abords de la route et à même la chaussée. Cette structure de défense des droits humains fait savoir que ces activités de lavage des véhicules contribuent à la destruction méchante de la chaussée.

Dans une note technique de plaidoyer signée le 11 août 2021 par Ezéchiel Namegabe et adressée à monsieur le Ministre provincial des transports et  communications au Sud-Kivu, CIFDH/D indique que les routes les plus citées sont notamment la route nationale numéros 5, 2 et 3. Elle précise que cette situation a plusieurs conséquences sur les infrastructures routières, car dans presque tous les lieux de lavage de véhicules et motocyclettes, déversent de l’eau savonneuse sur la chaussée.

« Ceci a comme conséquence, la destruction méchante et intentionnelle de la chaussée ; les embouteillages sur la chaussée ; les accidents de circulation occasionnant des pertes en vies humaines, etc. » peut-on lire dans cette correspondance.

CIFDH/D demande au patron du transport et communication en province de s’investir pour mettre fin à ce phénomène. Cette structure recommande que les contrevenants subissent la rigueur de la loi.

« Interdire formellement et sans distinction le lavage des engins sur la chaussée ; procéder à l’arrestation de toute personne qui s’évertue à exercer cette activité très dangereuse et la mettre à la disposition de la justice pour destruction méchante du bien public ; saisir tout engin retrouvé dans cette activité dans cette activité et le mettre à la disposition de l’officier du ministère public pour que le propriétaire subisse la rigueur de la loi, » recommande CIDH/D.

Par Bernardin Matabaro

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net