+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, janvier 17, 2022
ActualitéConsolidation de la paixDDH et JournalisteLeadership

SUD-KIVU : Les femmes DDH confrontées à plusieurs défis dans l’exercice de leur travail

Les femmes défenseures des droits humains (F/DDH) en République Démocratique du Congo en général et celles du Sud-Kivu en particulier demeurent confrontées à plusieurs problèmes dans la société. Une situation qui ne permet pas à leur lutte d’aboutir vu les multiples inégalités auxquelles elles doivent faire face pour améliorer leurs conditions de travail.

Plusieurs réalités font que les femmes qui œuvrent dans la promotion et la défense des droits de l’Homme soient  confrontées aux multiples défis liés à leur travail. Malgré la contribution qu’apportent les femmes défenseures des droits humains au sein de la société, ces dernières sont toujours refusées et marginalisées par certaines gens.

Contactée, la secrétaire exécutive du Caucus des Femmes pour la Paix, Solange Lwashiga,   fait savoir que  des inégalités entre l’homme et la femme persistent toujours dans la société et cela a un impact considérable sur le travail que sont censées réaliser les femmes défenseures des droits humains.

« Actuellement, nous nous retrouvons dans une situation où  quand nous parlons des droits des femmes, d’un côté, il y a la communauté qui dit que parler de droits des femmes c’est vouloir renverser les normes qui ont été établies depuis que le monde existe. D’autre part, la notion du pouvoir  qui est observée par des hommes qui mettent les femmes sous conditions et ne veulent pas voir les femmes émerger. Alors qu’il faut respecter l’article 14 de la parité qui est lié à toutes les questions des droits sociaux de la femme », renseigne-t-elle.

En outre, Solange Lwashiga estime que les femmes défenseures des droits humains demeurent marginalisées, d’où, si l’on se mettait à faire la cartographie de la situation liée aux conditions de leur travail, les conditions nécessaires ne sont pas réunies. Pour elle, il est visible que les F/DDH sont en conflit perpétuel avec les autorités de tel enseigne que quand elles veulent défendre leur droits, elles se retrouvent regardées sous un mauvais œil mais aussi elles sont souvent indexées car elles semblent toucher directement les intérêts des autorités aussi bien sur le plan politique, social que autre.

Cependant, Solange Lwashiga s’inquiète de la situation que traversent les femmes défenseures des droits humains car selon elle, plusieurs problèmes sont au rendez-vous dans leur lutte malheureusement qui n’aboutit pas souvent vu les multiples problèmes auxquels elles ont du mal à faire face mais aussi sur base d’une justice non équilibrée.

« Nous jouons sur plusieurs fonds à la fois. Les victimes de guerres, les victimes des inégalités sociales sur le plan politique, ça devient très grand à tel enseigne que quand on travaille, on est fatigué, on a l’impression que rien ne change. Nous marchons sur place et quand nous nous retrouvons dans des situations ou même les décideurs politiques qui ont le pouvoir de punir les gens qui ne respectent pas les droits de la femme ne pas le faire, à un moment donné on se sent épuisé et nos efforts deviennent limités face à ces politiques », a-t-elle ajouté.

Il sied de signaler que certaines femmes défenseures des droits de la femme ont perdu leurs vies dans plusieurs coins du monde et d’autres vivent en clandestinité mais l’Etat observe un certain délaissement quant à ce qui est de leur protection bien qu’il y ait des textes qui protègent ces dernières au niveau tant national qu’international.

Maguy Bapolisi

 

 

 

 

 

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net