+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
vendredi, avril 23, 2021
Santé

SUD-KIVU : reprise des activités scolaires après la rumeur sur une probable vaccination des élèves contre Covid-19

16166views

Après une rumeur qui a circulé dans la ville de Bukavu, mettant ainsi en mal toute la quiétude des activités scolaire, les activités ont repris timidement le vendredi 26 février 2021 dans différentes écoles. C’est après des messages d’apaisement du ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha, du Chef de Division de l’EPST Bukavu 4 Mulumeoderhwa Innocent que la situation redevienne stable.

Dans un entretien avec Mulumeoderhwa, il rassure que son bureau soit à pieds d’œuvre pour chercher toutes ces personnes mal intentionnées qui ont propagés de fausses informations sur la campagne de vaccination qui serait en cours dans différentes écoles de la place. Il tient à signaler que l’année est trop chargée et qu’il y a déjà un retard encaissé et il ne saurait plus tolérer des personnes qui mettent encore l’éducation des enfants en péril.

‘’Il n y a pas de vaccin dans les  écoles ici dans la province du Sud-Kivu, en la ville comme dans les territoires, je le dit encore aucun vaccin n’y a jamais été envoyé. J’ignore d’où serait venue des telles intoxications.  Je vous assure qu’aucun vaccin anti-coronavirus n’est encore disponible en RDC. Toute personne qui sera attrapée en train   de répandre ce faux bruit sera passible des sanctions prévues par la loi. Cette année a suffisamment été perturbée, nous ne supporterons plus encore d’autres désagréments de ce genre,’’ à t il martelé le Sous-Proved Innocent Mulumeoderhwa.

D’autre part, l’association des Parents catholiques du Sud-Kivu recommande aux parents en province d’être calmes, car la situation est sous contrôle.

 

« Chers parents laisser les enfants vaquer librement à leurs activités scolaires. Ce n’était que des fausses rumeurs qui ont circulé mais en réalité il n’y a pas de vaccin. Pour qu’il y ait vaccin; il faut l’accord du Gouverneur de province; du Ministre de la Santé, du Ministre de l’EPST; et de tous les partenaires éducatifs : églises, parents, syndicats des enseignante. ;» précise Mulemaza Jean-Paul

Voulant en savoir plus, Dr Claude Bahizire, chargé de Communication à la Division Provinciale de la Santé, appelle la population au calme.

 

‘’ Notre population et particulièrement les élèves doivent savoir qu’avant toute campagne de vaccination, il y a des étapes à suivre, qui incluent notamment la sensibilisation de la population. Et puis, nous informons qu’aucun vaccin contre le Coronavirus n’a encore été livré au pays,’’ rassure Claude Bahizire de la DPS.

 

Signalons que l’Unicef se proposerait de former 15 milles enseignants dans au moins 2500 écoles dans le souci de lutter contre la propagation du Covid-19 en milieux scolaire.

Il sied de rappeler que plusieurs écoles il s’observe que les parents accompagnent leurs enfants en faisant une interdiction formelle aux enfants et aux gestionnaires de ne pas commettre une erreur d’accepter le vaccin.

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net