+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Sifa Mbonekube Glorieuse, 19 ans, étudiante en L1 LMD, Sciences Générales à l'ISTM-BUKAVU, retrouvée morte à son domicile dans la ville de Bukavu le 25 octobre 2022. Photo tiers.
Sifa Mbonekube Glorieuse, 19 ans, étudiante en L1 LMD, Sciences Générales à l'ISTM-BUKAVU, retrouvée morte à son domicile dans la ville de Bukavu le 25 octobre 2022. Photo tiers.
Insécurité

BUKAVU : Une étudiante de l’ISTM-BUKAVU retrouvée morte

1.04Kviews

Les  étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM) en colère sont descendus dans la rue ce 25 octobre 2022. Pour causer: dénoncer l’insécurité dans la ville de Bukavu en particulier et dans la province du Sud-Kivu en général suite à la mort étrange d’une étudiante de cette institution académique.

Sifa Mbonekube Glorieuse, 19 ans, étudiante en L1 LMD, Sciences Générales, a été retrouvée morte à son domicile dans la chambre de ses parents dans la commune de Kadutu, sur l’avenue communément appelée Ancienne Coopera, dans la matinée du 25 octobre 2022.

« Il a été constaté que la fenêtre de la chambre était cassée. »

Constat fait par Byamungo Kazimire Samuel, Porte-Parole Provincial des étudiants du Sud-Kivu, qui s’est confié à la rédaction de deboutrdc.net.

Dire trop c’est trop à l’autorité provinciale

Reçus par le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, les étudiants ont dénoncé l’insécurité récurrente dans la ville et ont demandé une assistance digne à la famille de leur camarade décédée.

« L’étudiant ne peux pas mourir sans enterrement digne de ce nom »

Ils ont aussi exigé que les circonstances de ce décès inopiné soient élucidées

« Nous avons également demandé qu’il y ait une autopsie du corps avant l’enterrement. Et l’autorité provinciale vient de nous confirmer qu’il va nous accompagner »

Byamungo Samuel a aussi insisté que le gouvernement provincial mette en place des mesures spéciales pour la sécurité des étudiants de la province du Sud-Kivu, particulièrement en cette période où il s’observe plusieurs cas d’enlèvement des étudiants.

Pour rappel, il s’observe depuis un temps que la criminalité cible les étudiants dans la province du Sud-Kivu en général et dans la ville de Bukavu en particulier. Tout comme l’année 2021, il est enregistré en 2022 aussi des cas de kidnapping des étudiants dont les ravisseurs exigent des rançons par transactions mobiles. Le dernier cas en date est celui d’une étudiante de deuxième année de licence en Français à l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu (ISP-BUKAVU) qui a été enlevée le 28 juillet 2022 dans la ville de Bukavu. Ses ravisseurs ont exigé une somme de trois mille dollars pour la relâcher.

Ilanga Temba David

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp