+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Guerre en Ituri: “Les autorités nous ont oublié (témoignage)”

311views

L’insécurité bat record dans la province de l’Ituri. Il ne se passe pls deux jours, sans que des cas d’insécurités ne soient signalés dans cette partie de l’Est de la République Démocratique du Congo. Encore 5 civils sauvagement tabassés et une maison incendiée dans une attaque perpétrée par les rebelles du mouvement Allied Force ADF, dans le territoire d’Irumu, en Ituri, dans les après midis du samedi 02 avril  2022.

Selon Maître Christophe Munyanderu, un des membres de la convention pour le respect des droits humains dans le territoire d’Irumu, la meilleure vie est devenue une histoire dans la province de l’Ituri. Ce dernier renseigne que, les habitants de ladite  province meurent à tord et à travers, et cela sous l’œil impuissant des autorités.

« Chaque jour nous demandons aux autorités de Kinshasa de pencher leurs regards sur ces deux provinces sous Etat de siège, mais Kinshasa semble nous abandonner. Et nous  ne savons pas  pourquoi ils ne veulent n’augmenter les effectifs militaires et les équiper. Nous étions entrain d’espérer à un retour de la paix dans la zone, mais voilà encore un autre cas d’insécurité  enregistré», s’exprime-t-il.

Bien plus, notre source fait savoir également que, le président de la RDC Antoine Félix Tshisekedi aurait constaté que le gouvernement central ne voulait pas renforcer les FARDC pour appuyer ceux qui sont affectés dans la province de l’Ituri, lors de son passage dans ladite zone, mais qui malheureusement selon ce dernier, n’a toujours pas réagit par rapport à cela.

Par ailleurs, Christophe Muyanduru pense néanmoins que, tout le monde doit être mobilisé pour trouver une solution à cette insécurité qui touche la province du Nord-Kivu et celle de l’Ituri, car selon ce dernier le problème des ADF doit engager toute la RDC.

Il sied de signaler qu’actuellement,  la situation sécuritaire demeure confuse dans cette zone où  plusieurs habitants vident leurs villages pour se diriger dans le villages de Bunia et ceux de Beni.

Delphin Kayalinda depuis Béni

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp