+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéJustice

MONGALA : AJBS dénonce le viol sur mineures dans le quartier Nzongobono

163views

Actions des jeunes pour le bien-être social dénonce un cas de viol en date du 29 au 30 décembre 2021 dans le quartier Nzongobono. Un viol sur une élève de la troisième année secondaire, âgée de 15ans.

Dans une correspondance du 05 janvier 2022, adressée au procureur de la république près le tribunal de grande instance de Mongala, cette organisation dénonce ce cas de viol et fait savoir que la nommée Magamba Ngonzama Marlène s’est trouvée prise au piège au moment où elle était de retour pour la pratique professionnelle.

« Action des Jeunes pour le Bien-être Social dénonce à la dernière énergie le viol commis sur la personne d’une fille de 15 ans, fait commis en date du 29 au 30 décembre 2021dans le quartier Nzongobono de la ville de Lisala, territoire de Lisala province de la Mongala. Mademoiselle Magamba Ngonzama Marlene élève en 3è année secondaire, était de retour pour la pratique professionnelle, c’est alors qu’elle se trouva en face de trois jeunes hommes sur lesquels elle avait identifié l’un parmi les trois de ces bourreaux. Cette rencontre a eu lieu à partir de 07h du matin du mercredi 29 décembre 2021 », peut-on lire dans cette correspondance.

Cette structure lance un cri d’alarme encore une fois sur l’état de santé de la victime qui ne cesse de s’empirer par manque des soins inappropriés et demande une assistance sur différents plans pour mettre la jeune fille hors du danger.

« AJBS dénonce l’état de santé critique et dégradant de la jeune fille après la commission des faits faute d’une prise en charge normale et régulière dans une structure sanitaire de la place et demande aux partenaires qui nous lisent en copie de fournir une assistance médicale, financière et psychologique le plus vite que possible en vue de racheté la vie de la jeune fille qui ne cesse de se dégrader au fil du temps », poursuit la correspondance.

Pour clore, Action des Jeunes pour le Bien-être Social demande au Procureur de la République de la paix et de la tranquillité publique de mettre la main sur les auteurs, co-auteurs et complices de cet acte ignoble qui constitue à l’heure actuelle une infraction grave au regard de la loi pénale congolaise en vigueur. Elle appelle aussi les autorités politico-administratives, Judicaires et ses partenaires de bien vouloir placer un œil vigilant et faire le suivi du dossier jusqu’à son aboutissement sur la condamnation des auteurs, co-auteurs et complices de ces actes de viol avec violence sur la jeune fille.

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp