+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéPolitique

RDC : Une année avant la fin de son mandat, F. Tshisekedi intensifie finalement les voyages dans les provinces.

277views

Félix Tshisekedi en tournée dans le grand Kasaï depuis quelques jours déjà. Après plusieurs voyages effectués à l’international, le numéro un du pays semble changer la donne pour consacrer sa dernière année au pouvoir à la visite des provinces. Plus d’un citoyen encourage cette face que prennent les sorties de Félix Tshisekedi, malgré qu’il vient de s’en souvenir presqu’à la fin de son mandat.

En séjour au grand Kasaï, le Président de la République Démocratique du Congo semble surpris de la situation précaire qui prévaut dans cette entité.

Dans son étonnement, Félix Tshisekedi Tshilombo, lors de son discours au Kasaï, a indiqué que son régime n’est pas venu détruire le pays. Il a d’ailleurs souligné qu’il n’y a plus rien à détruire car tout a tété déjà détruit et le pays est par terre. Un discours que plusieurs analystes jugent d’abandon de responsabilités car ils considèrent qu’un Président ne peut en aucun cas user d’un pareil discours même si c’est pour justifier son échec.

Détruit pendant qu’il effectuait ses voyages à l’étranger ou bien détruit par le régime de Joseph Kabila, son prédécesseur, qui l’a dirigé pendant plus de 18 ans ?

Jackson Kalimba, président de la société civile urbaine dans la ville de Bukavu, précise que c’est un constat positif au niveau des provinces bien que le chef de l’Etat a jugé, pour une fois depuis son accession au pouvoir en 2019, faire une tournée dans le grand Kasaï. Il renseigne qu’au niveau de Bukavu, la population demeure dans une inquiétude et n’espère en aucun cas voir Félix Tshisekedi faire une tournée en province du Sud-Kivu vu le temps.

« Nous constatons que le chef de l’Etat est en train de courir derrière les évènements. Vous savez que le chef de l’Etat ne reste qu’avec une année pour la fin de son mandat mais il a consommé deux ans de ses cinq ans en dehors du pays. Ce qu’il devait d’abord faire dès son accession au pouvoir serait de chercher à identifier les vrais problèmes des provinces et les différents besoins de la population. Mais on trouve qu’après que ses voyages ont avorté parce que l’on n’a jamais vu les résultats de ces derniers, il se ressaisit à la dernière minute pour commencer des tournées et le grand Kasaï est le premier endroit qu’il visite. Le comble dans tout ceci est qu’il y a des projets financés par l’Etat qui n’ont pas été réalisés tel est l’exemple du projet Tshilejelu au niveau du Kasaï qui faute de suivi, les fonds y alloués ont été détournés et les résultats demeurent cachés », martèle Jackson Kalimba.

D’ajouter Jackson Kalimba, nous avons suivi le chef de l’Etat qui a affirmé que le pays est dans une situation chaotique depuis longtemps et ce n’est pas lui qui va changer ce pays. Mais, on se demande comment un responsable peut nier ses responsabilités pour dire que ce n’est pas lui qui peut relever les défis. C’est un signe qui prouve à suffisance qu’il n’est pas à la hauteur.

S’agissant de la province du Sud-Kivu où les acteurs sociaux et politiques dénoncent une mauvaise gestion au quotidien, Kalimba demande au Président de la République d’y arriver au plus vite pour s’enquérir aussi de l’état des routes et même de la situation sécuritaire en province et surtout partout à l’Est où les morts sont enregistrées chaque jour et en grand nombre.

Plus d’un citoyen cherche à savoir si la tournée du chef de l’Etat va s’arrêter à la visite du grand Kasaï, sa province natale, ou bien va continuer pour toutes les provinces du pays pour enfin travailler au profit de son peuple.

Certains analystes pensent que le mieux pour Felix Tshisekedi Tshilombo serait de couvrir l’ensemble du territoire national pas dans le but de reconstruire le pays car, ils estiment que le temps pour la reconstruction du pays qu’il croit déjà détruit n’est plus, mais plutôt dans le seul but de faire un bilan personnel de son mandat.

Contactée par deboutrdc.net, Josée Emina, l’une des conseillers du Président de la République,  renseigne que faute de son absence dans la délégation du chef de l’Etat et des imprécisions en ce qui est de son agenda, les impressions seront difficiles à donner quand bien même elle ne fait pas partie de l’équipe en tournée. Elle fait savoir, toutefois, que cette année, Félix Tshisekedi Tshilombo sera beaucoup plus à l’intérieur du pays comme ça n’a pas été le cas pour les années passées. Elle note cependant qu’il n’y a pas assez de précisions pour sa visite en province du Sud-Kivu.

Hortense Zabona.

Leave a Response