+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéPolitique

SUD-KIVU : Déchu, réhabilité mais contesté, le gouverneur Théo Ngwabidje rentre timidement dans sa province

217views

Le lundi 21 février 2022, Theo Ngwabidje Kasi est arrivé en province du Sud-Kivu en provenance de Kinshasa, la capitale de la RD Congo, où il a séjourné pendant plus de deux mois et demi. Parti le 04 décembre 2021, soit deux jours après sa déchéance par l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, Ngwabidje rentre avec l’arrêt de la Cour Constitutionnelle qui le réhabilite en qualité de gouverneur de province. Malgré cet arrêt, plusieurs voix s’élèvent pour dire NON au retour de l’homme surnommé « Tonton millionnaire ».

Dans un communiqué rendu publique le 19 février 2022, le gouvernement provincial du Sud-Kivu a annoncé l’arrivée de Théo Ngwabidje et a demandé à toutes les couches sociales et politiques de lui réserver un accueil chaleureux et digne de son rang. Au port Ihusi où il était supposé accoster à partir de 10h du matin, plusieurs militants et jeunes des mouvements sociaux se sont mobilisés pour dire non au retour du « voleur et destructeur » de la province. Tout en brulant des pneus, ils scandaient des chansons contre le retour de « l’homme vomi » par la population et ses représentants. Fustigeant des manœuvres politiciennes dans la décision de la Cour Constitutionnelle portant réhabilitation de Ngwabidje après sa déchéance, ces jeunes et militants exigent sa démission avant de fouler le sol Sud-Kivutien.

« Nous allons sans crainte lui réserver l’accueil digne d’un destructeur de notre patrie. S’il ne nous présente pas sa lettre de démission avant de sortir du bateaux, montrons lui juste que ne nous sommes plus ses administrés en attendant que nos vaillants députés fassent leur travail. On ne libère pas un peuple, mais le peuple se libère », s’est exprimé Ako Baleke, militant du mouvement Démission ou Rien.

Théo Ngwabidje arrive alors au port Ihusi vers 14h. Visiblement, la tension est grande et l’homme choisit de saluer la masse qui l’attendait. Mais tout autour du port, une forte mobilisation policière et militaire.

L’homme abandonné à lui-même ?

Théo Ngwabidje vient donc régner sur une entité dont les habitants semblent ne plus avoir besoin de lui. Il en est de même de différentes forces politiques. Quelques jours avant, c’est son parti politique, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A, de Modeste Bahati Lukwebo, qui l’a désavoué. Dans sa déclaration rendue publique le 03 février 2022 à Kinshasa, l’AFDC-A, parti qui l’avait hissé à la tête de la province en 2019, a dit lui retirer sa confiance et l’a appelé à démissionner du poste de gouverneur.

Du côté de la population, plusieurs manifestations sont tenues dans la ville de Bukavu pour contester le retour de l’homme qui, trois ans avant, été considéré comme la pièce rare tant recherchée pour le le décollage de la province du  Sud-Kivu. Une pièce sur laquelle nombreux disent s’être trompés.

« Il est devenu millionnaire en moins de 3 ans. Il s’est investi dans l’exploitation illicite des minerais dans le territoire de Mwenga. Il a détruit la province pour ses intérêts égoïstes. Il doit dégager », s’est exprimé un habitant de Bukavu qui a requis l’anonymat.

Le chien aboie, la caravane passe !

Habillé en chemise FT (Felix Tshisekedi), Ngwabidje prouve à ses détracteurs qu’il soutient le Président Félix Tshisekedi et que celui-ci le soutient en retour. Ce qui lui aurait fait le kilo de revenir sur un territoire où il est largement contesté.

Mais, porter la « chemise FT » suffira-t-il pour rester à l’abri d’une nouvelle motion ? Les députés provinciaux dont la motion du 02 décembre 2021 a été jugée d’inconstitutionnalité par la Cour Constitutionnelle nous en diront plus dans les jours qui viennent.

 

Hortense Zabona

 

 

 

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp