+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
ActualitéPolitiqueSanté

SUD-KIVU : “Détournement, vol et gestion calamiteuse”, ces griefs qui pèsent sur le Dr Nabugobe Pépin à la DPS

147views

Ce lundi 24 janvier 2022, les agents et cadres de la Division Provinciale de la Santé dans la province du Sud-Kivu déclenchent une grève pour exprimer leur désaccord quant à la réhabilitation du docteur Nabugobe Shamavu Pépin comme médecin chef de la division provinciale de santé. Ils s’opposent ainsi à la décision de Théophile Kiluwe, ministre de l’intérieur et gouverneur ad-intérim de la province du Sud-Kivu, visant le retour du Dr Nabugobe Pépin.

Tôt le matin de ce lundi 24 janvier 2022, les agents de la DPS, en colère, ont bloqué l’entrée de leur bureau. Ils ont allumé le feu devant l’enclos et y ont brulé un bon nombre de pneus. Ceci pour dire NON à la décision du gouverneur ad-intérim qui est perçue comme nuisible et déstabilisatrice au sein de l’administration de la DPS et du corps professionnel en général.

Selon les manifestants et tel que lu sur leurs calicots, le Dr Nabugobe Pepin n’est pas digne de les diriger. Ceux-ci l’accusent de vol et détournement tout au long de son règne à la direction de la DPS.

« Pour la paix et la stabilité à la division provinciale de la santé du Sud-Kivu, nous, agents et cadres de la DPS disons non au retour d’un  voleur, d’un détourneur, le Dr Namugobe Pépin, comme chef de la DPS. Dénonçons également la violation des procédures administratives par le gouverneur de province à l’intérim», peut-on lire sur leurs calicots.

Dans une correspondance signée par 68 agents et cadres de la DPS Sud-Kivu et adressée au ministre national de santé, hygiène et prévention et dont copie est parvenue à deboutrdc.net, ceux-ci renseignent que le docteur Nabugobe Pepin a été suspendu à l’époque par le ministre en charge de la santé en date du 12 avril 2019 après audit et constat de détournements avérés effectués par ce dernier. Il lui est aussi reproché une gestion calamiteuse des ressources.

Ces agents et cadres tranchent que Nabugobe Pépin ne peut plus en aucun cas être réhabilité dans ses fonctions tel que prétendu par le gouverneur ad-intérim de la province du Sud-Kivu.

Par ailleurs, ces agents estiment que le gouverneur ad intérim n’a pas qualité de prendre pareille de décision car le télégramme du 14 janvier 2022 transmis par le vice premier ministre et ministre national de l’intérieur interdit à tous les gouverneurs assumant l’intérim de surseoir à l’exécution de tous actes pris au-delà des compétences limitées dans le cadre de la gestion des affaires courantes, notamment les actes de réaménagement ou de révocation des agents de l’Etat sans en avoir averti par une motivation à la hiérarchie.

A cet effet, les agents et cadres de la DPS demandent au ministre national de la santé hygiène et prévention de ne ménager aucun effort pour empêcher la réhabilitation de Namugobe Shamavu Pépin qui conduirait au chaos sans précédent de la division provinciale de la santé du Sud-Kivu.

Maguy Bapolisi

 

Leave a Response