+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, juin 21, 2021
La circulation dans la ville perturbée
La circulation dans la ville perturbée
Actualité

BUKAVU : Débordée par la circulation, la police routière fait ses Mea-culpa

15947views

Pas de précipitation, des embouteillages imposent un nouveau rythme de travail.    La circulation dans la ville de Bukavu tellement intense, la situation devient trop  compliquée, pendant des heures de pointes. La police de réglementation routière serait débordée, l’on dirait elle a fait ses aveux d’impuissance dans la réglementation routière. Des écoliers et des élèves ont du mal à répondre présent à temps dans leurs établissements. Les travailleurs également ne savent plus être aux lieux de leur service à l’heure fixée.

Trop de véhicules, des motocyclettes, envahissent les chaussées, la circulation est totalement intense dans la ville de Bukavu. la variation du temps telle que témoigné par certains conducteurs s’observe vers 7HOO à 9H, encore de 12 jusqu’à 14 et de 16 heure jusqu’au soir, la circulation est totalement fluide à certains endroit dans la ville de Bukavu. L’axe Nyawera Nguba, place de l’indépendance vers la brasserie, de la place de l’indépendance  vers le Lycée Wima les usagers y passent le gros de leur temps.

‘’Nous ne savons pas avancé depuis que nous sommes dans ce bus nous n’avançons presque pas. Plus de 45 minutes mais nous ne savons pas évoluer, au travail on sait que  nous devons y être à partir de 7h45 mais regarde il est 7h30 nous n’avons aucun espoir de sortir ici,’’ selamande un passager dans un taxi bus/

Les passages sont hermétiquement fermés, les motocyclistes qui savent se faufiler n’ont pas parfois d’opportunité pour se débrayer. Les élèves sont par moment obligés de parcourir de longs trajets faut de moyen de transport.

Des responsables d           ans des écoles de la place se lamentent du retard qu’affichent certains élèves qui proviennent de la commune d’IBANDA ET kadutu et qui se dirigent vers Bagira.

‘’ Nous sommes en difficulté ces dernier temps, la plupart des nos élèves qui nous parviennent de la ville arrivent tard en classe. Parfois certains arrivent à la fin de premières heures. C’est vraiment un manque à gagner puisque les heures perdues l’enfant ne le récupérera presque plus. A la sortie, par moment nous recevons des coups de téléphones de certains parents qui veulent avoir les nouvelles de leurs enfants. Nous libérons les enfants à temps mais par moment ils sont coincés dans les embouteillages’’ suggère un directeur d’une école prive de Bagira.

Ces responsables d’écoles recommandent aux parents de prendre d’autres précautions pour anticiper les embouteillages en préparent les enfants bien en temps.

Les chauffeurs quant à eux, ils accusent le manque d’autres routes des déviations.

‘’ C’est une perte pour nous lorsque nous sommes bloqués dans l’embouteillage. Nos patrons ne comprennent pas toutes ces explications. Nous demanderons aux autorités de réfléchir sur comment la ville peut être dote d’autres routes secondaire pour nous permettre la déviation en cas de nécessité,’’ se plaint un chauffeur Mushokoza Bienvenu

 Patrick Babwine

 

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net