+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Insécurité

BUKAVU : La commune d’Ibanda contre le stationnement des véhicules sur la chaussée

476views

Les véhicules en stationnement sur la chaussée sont devenus des ornements dans la ville de Bukavu. Visibles sur presque toutes les artères principales que secondaires, ces engins roulants sont une source de plusieurs maux. Pour certains habitants de la ville de Bukavu, l’insécurité est devenue monnaie courante suite à ces voitures des particuliers laissées sur la route et qui permettent à des malfaiteurs de se créer une cachette sûre pour leurs affaires.

Aristide Barhigenga Chirimwami, chef de bureau à la communale d’Ibanda pense que cette façon de faire est un manque de respect pour les usagers du trottoir car il est inadmissible de se payer un véhicule alors qu’on n’a pas suffisamment d’espace pour avoir son propre garage et prétendre le garer sur la chaussée.

« Quelqu’un de Bukavu qui achète le véhicule n’a pas en esprit le respect aux piétons pour qui on a construit le trottoir. Quand un monsieur gare son véhicule sur le trottoir, il obstrue le passage du piéton. Et si on cognait le piéton, le concerné se retranche de toute affaire et démontre qu’il n’est pas concerné. »

Éclairant la question, Cirimwami a souligné que les voitures visibles nuit et jour le long de la route sont privées et n’impliquent en aucun cas les autorités. Il serait préférable de penser à un garage avant l’achat d’un véhicule.

« Et là j’interpelle ces gens qui n’ont pas d’esprit de comprendre que Bukavu est une ville mais pas un village. C’est un choix de respecter les normes lorsque l’on vit en ville. C’est pourquoi, nous appelons toutes ces personnes de prendre conscience qu’il ne faut pas se procurer un véhicule alors que l’on n’a pas d’espace pour le garage. La chaussée n’est ni garage, ni parking public. »   

Il en appelle ainsi à toutes les personnes détentrices d’un engin roulant de trouver une solution à ce problème qui risque de frustrer une bonne partie de la population et dans le cas contraire la commune va s’enquérir de la situation et tenter d’y remédier avec les retombés possibles

Par Hortense Zabona   

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp