+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Actualité

Uvira : le trafic bloqué à la frontière Kavinvira, la loi de la nature s’impose

376views

Depuis la réouverture de la frontière entre la RD Congo et le Burundi via le Kavinvira le lundi 1 juin 2012, les activités sont paralysées suite à multiples cause notamment le prix élevé du test à covid-19, l’impraticabilité de la route suite au débordement du lac Tanganyika, les hippopotames qui font la loi et effrayent les passagers.

 Pour le député Claude Misare, les autorités congolaises doivent s’impliquer pour amener le Burundais à baisser le prix du test à Covid-19 fixé à 30$ car du côté congolais c’est 10$. Misare demande également de chercher comment entrer en contact avec leurs homologues Burundaises afin de voir comment reduire le prix à la baisse, dans le cas contraire il propose l’application de la politique de réciprocité.

« Comment on peut expliquer que le même mouvement au Rwanda les congolais ne paient que 5$ valable pour 15 jours et au Burundi on nous impose 30$ à chaque entrée c’est de l’escroquerie bien organisée. Que les autorités congolaises entrent en dialogue avec leurs homologues Burundaises pour décanter cette situation, » instruit Claude Misare, élu national d’Uvira.

En plus de la hausse du prix test Covid-19, la montée des eaux du lac Tanganyika ont envahit tout l’espace à la frontière et dans ces conditions, des services migratoires ont du mal à bien exercer leurs fonctions.

La société civile décrie également la présence des hippopotames à cet endroit qui constitue une menace pour les riverains.

Il vous souviendra que depuis un certain temps la ville d’Uvira court le risque d’être engloutie par le lac Tanganyika. Suite à ce danger permanent, les chercheurs ne cessent de demander à la population d’évacuer plus de 50 mètres de rive.

Par Marianne Kulimushi

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp