+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Massacres en rdc et en Ukraine : un cinéaste belge s’indigne de la politique de « deux poids, deux mesures » des occidentaux

275views

La guerre en Ukraine suscite depuis un mois une vague de solidarité internationale sans précédent. Un soutien valable, mais qui met en lumière d’autres crises d’autres pays, qui ne suscitent pas la même mobilisation des pays occidentaux. C’est le cas de la RDC oubliée à son propre sort. 

Du jamais vu

Sanctions internationales, aide militaire et humanitaire… La grande mobilisation de la communauté internationale en faveur de l’Ukraine, attaquée par la Russie depuis un mois, est incroyable.

Cependant, cette solidarité commence à déranger.

 


Sur son compte tweeter, Thierry Michel, un réalisateur et cinéaste belge de documentaires politiques et sociaux, s’est indignée lundi du refus des occidentaux de dénoncer et poursuivre en justice des responsables de crimes de guerre commis en République Démocratique du Congo depuis plus de 20 ans.

Après la dénonciation du massacre de Boutcha en Ukraine et les accusations nombreuses de la Russie pour crimes de guerres, à quand la dénonciation et la poursuite en justice des responsables de milliers de crimes de masses et massacres commis en RDCongo depuis 25 ans” s’est-il indigné.

Double face

Pour rappel, lors de la récente attaque du M23 contre les FARDC dans le territoire de Rutshuru en RDC, l’UE a demandé comme d’habitude à tous les pays de la région des grands lacs “de coopérer pour le rétablissement de la paix dans cette zone”.

Elle a, par la suite, invité les autorités congolaises et les forces de sécurité nationales et internationales à renforcer la protection des populations civiles. Que des formalités !

Article de Raymond Mbanzab

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp