+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Marc-Vivien Foé au Sol. Photo crédit tiers
Marc-Vivien Foé au Sol. Photo crédit tiers
Sport

Le 26 juin 2003, le footballeur Camerounais Marc-Vivien Foé décèdait d’une mort subite en plein match en France

489views

Le 26 juin 2003, à 19h36, sur la pelouse du Stade de Gerland à Lyon, le Camerounais Marc Vivien Foe s’effondre lors de la demi-finale de la coupe des confédérations, à la 72ème minute du match contre la Colombie. Et à 20h30, le médecin de la FIFA, Alfred Müller, officialise son décès.

Tout se passe très vite. Jairo Patino appelle à l’aide et pendant un bref instant, personne n’y prête attention. Lui seul a vu ce qui s’était passé au centre du terrain, loin de l’action de jeu, alors qu’on approche du dernier quart d’heure de ce match entre la Colombie et le Cameroun. Marc-Vivien Foé, son adversaire si coriace jusqu’alors, vient de s’écrouler sur la pelouse. Sans contact, sans personne autour de lui. Jairo Patino accourt, parvient quand même à prévenir l’arbitre, qui arrête le jeu et laisse entrer les soigneurs.

Celui de la sélection colombienne, Hector Fabio Cruz, est le plus rapide à arriver pour porter secours au joueur.

“Il était inconscient, mais il respirait. Il a repris connaissance avant de la perdre à nouveau”. avait indiqué Hector.

Après de longues minutes, les pompiers évacuent –maladroitement– le joueur, direction la zone médicale du stade. En Direct, Guy Roux  déplore que le match ne se soit pas arrêté pour qu’on puisse s’occuper du joueur dont l’état semblait être grave. Il déplore également la négligence des soigneurs qui le font tomber en le transportant hors du terrain.

Marc-Vivien Foé au sur la civière. Photo crédit tiers.
Marc-Vivien Foé au sur la civière. Photo crédit tiers.

La dernière image de Foé sur un rectangle vert est terrible : spectateurs et téléspectateurs assistent à sa sortie, allongé dans cette pauvre civière rouge, le bras gauche tombant, les yeux révulsés, tandis que le jeu reprend.

À l’abri des regards, un massage cardiaque est prodigué, bien tard, vain. Et à 20h30, le médecin de la FIFA, Alfred Müller, officialise la nouvelle : Marc-Vivien Foe est mort.

Marc-Vivien Foé. Photo crédit tiers
Marc-Vivien Foé. Photo crédit tiers.

Une autopsie détermine que la mort a pour origine une crise cardiaque consécutive à une malformation congénitale (hypertrophie cardiaque).

Ce fut un grand choc pour la planète foot. 20 ans après, ce souvenir reste vivace!

Avec Benjamin Babunga Watuna

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp