+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Aganze premier, artiste folklorique du Bushi, décédé le 20 juin 2023 à Kinshasa. Photo crédit tiers.
Aganze premier, artiste folklorique du Bushi, décédé le 20 juin 2023 à Kinshasa. Photo crédit tiers.
Culturelle

SUD-KIVU: Décès d’Aganze 1er, le Gouverneur Théo Ngwabidje pleure un grand artiste folklorique

622views

Deux jours après le décès de l’artiste Mbambiri Bahizire Pacifique dit Aganze 1er, le Gouverneur de la Province du Sud-Kivu a adressé un message de réconfort à sa famille, à la communauté Cinyabuguma et à l’Union des Artistes du Congo. Théo Ngwabidje pleure un « grand musicien folklorique des Bashi ». Mais la question que se demande plus d’un amoureux de la culture est celle de savoir à quel point les artistes locaux sont encadrés par la province.

Des condoléances émues

Attristé et affligé par la disparition d’Aganze 1er, Ngwabidje se rappelle de son sens d’humanisme, de créativité et de promotion de la culture Shi qui sont, dit-il, des vertus qui l’ont toujours caractérisé.

Il s’agit d’une perte énorme, évoque-t-il.

« La mort de ce grand musicien folklorique des bashi et compositeur de plusieurs chansons traditionnelles est une perte énorme pour la Nation congolaise, en général, et le Sud-Kivu, en particulier ».

Décédé inopinément et retrouvé dans sa résidence le 20 juin 2023 à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo, Aganze 1er (68 ans) était un artiste folklorique considéré comme ambassadeur de la culture du Bushi, l’espace occupé par le peuple/communauté dit Shi  (ou Bashi) au Sud-Kivu, dans l’Est de la RD Congo.

Héritage d’Aganze 1er

Aux Shi, il laisse un grand héritage culturel auquel il a consacré plusieurs années de sa vie afin de le promouvoir à travers ses chansons 100% folkloriques. Il s’agit d’au moins 8 albums dont la chanson la plus célèbre est titrée « Muhya« (6MB), c’est-à-dire « le nouveau marié ». Une chanson au rythme duquel plusieurs communautés au pays et à l’étranger dansent pendant les fêtes de mariages plus particulièrement.

Hormis l’admiration et d’animation dans ses titres pleins de paraboles ancrées dans la culture, l’artiste joue également le rôle de gardien de la coutume et de la société. A la jeunesse, il rappelle que la culture est « notre grande richesse » qui ne doit jamais être oubliée.

Ses chansons traitent un bon nombre d’autres thèmes tels que l’amour du prochain,  la paix, des conseils dans la vie conjugale, la lutte contre la drogue chez les jeunes, etc.

Les artistes crient au délaissement

Notons cependant que malgré les talents et la créativité de plusieurs artistes dans la ville de Bukavu, ces derniers font face à un manque d’encadrement et d’appui dont ils ont besoin pour exceller et préserver les valeurs culturelles à travers leurs œuvres.

Des opérateurs culturels fustigent même le fait que  des centres culturels existants ont été soit vendus  ou transformés pour un autre usage par les autorités censées les conserver.

Lors du premier forum provincial de la culture au Sud-Kivu organisé dans la ville de Bukavu par le centre culturel ECKA et Uwezo Africa Initiative, en commune de Bagira le 30 mai 2023, les artistes avaient fustigé l’absence d’une bonne politique de promotion culturelle au niveau provincial.

A l’issue de ce forum, les artistes conviés avaient recommandé que ce genre d’activité soit également organisée dans les territoires.

Ils avaient aussi suggéré qu’il y ait ré-identification et cartographie des artistes au niveau provincial, la conception d’une base de données  ainsi que le respect dans l’orientation du fonds réservé  à la promotion artistique.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp