+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
WIPC_Atelier sur l'engagement des réseaux des femmes et des jeunes avec les mécanismes régionaux des droits de l'Homme_24 juillet 2023. Photo crédit Jonathan Magoma, deboutrdc.net
WIPC_Atelier sur l'engagement des réseaux des femmes et des jeunes avec les mécanismes régionaux des droits de l'Homme_24 juillet 2023. Photo crédit Jonathan Magoma, deboutrdc.net
Consolidation de la paix

Sud-Kivu: WIPC appuie les réseaux de 30 jeunes à mener un plaidoyer au niveau régional sur l’agenda jeune/femme, paix et sécurité

845views

En République Démocratique du Congo, il est un constat que les jeunes et les femmes souffrent d’un manque d’information sur comment interagir avec les organisations régionales et sous régionales en matière de sécurité, justice, participation des jeunes et des femmes au processus de paix, etc. Pour relever ce défi, Women International Peace Center (WIPC) a réuni 30 jeunes dont 16 femmes issu.e.s de différents réseaux dans la Province du Sud-Kivu, dans le but de renforcer leurs capacités et connaissances sur l’interaction avec les mécanismes régionaux autour de l’agenda jeune/femme, paix et sécurité. Ces assises ont eu lieu du 24-25 juillet 2023, à l’Hôtel Elizabeth dans la ville de Bukavu.

Bahati Rubango, Chargé de Programmes de WIPC en RDC, a fait savoir que cet atelier tient à appuyer les réseaux des jeunes et des femmes focalisés sur la sécurité, la justice et la paix inclusives à faire un plaidoyer stratégique au niveau régional.

Les modules développés

En premier lieu, les échanges ont porté non seulement sur la présentation du programme « Just future » qui est un consortium dont fait partie WIPC, mais aussi sur les approches régionales de plaidoyer de WIPC dans l’accompagnement des Organisations de la Société Civile (OSC).

En deuxième lieu, les jeunes présent.e.s à cet atelier ont été également édifié.e.s sur les mécanismes régionaux et globaux des droits de l’Homme et comment interagir avec eux. Un accent a été mis sur les opportunités et possibilités pour les OSC de travailler avec la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) et l’Union Africaine (UA).

Ensuite, la RDC étant en plein processus électoral, la participation des jeunes et des femmes à ce processus a été abordé en soulignant le rôle que les un.e.s et les autres sont appelé.e.s à jouer. Ce rôle, a-t-il été souligné, inclut la participation effective des jeunes et des femmes dans le processus électoral en cours et cela non seulement comme électeurs/trices mais aussi comme candidat.e.s.

Enfin, les connaissances ont été partagées sur comment se servir des opportunités qu’offrent les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour faire avancer l’agenda jeune/femme, paix et sécurité.

L’engagement des participant.e.s

Atelier WIPC du 25 juillet 2023 à Bukavu. Crédit deboutrdc.net
Atelier WIPC du 25 juillet 2023 à Bukavu. Crédit deboutrdc.net

Les participant.e.s, venu.e.s de réseaux et organisations des jeunes et des femmes, de médias, d’associations des victimes de violences sexuelles liées aux conflits armés et des associations des victimes de crimes de masse ainsi que les partenaires de « Just Future », ont pris un nombre d’engagements.

Il s’agit notamment de s’approprier les acquis de la formation en exploitant les opportunités à leur portée et en utilisant les NTIC pour saisir les opportunités au niveau régional, d’un côté, et de jouer un rôle majeur pour accroitre la participation des jeunes et des femmes au processus électoral, en s’investissant davantage pour construire des réseaux afin de faire un plaidoyer collectif, de l’autre.

Clarisse Masoka Mwati, jeune atteinte d’albinisme et membre d’APIA (Association de Protection et d’Inclusion des Albinos) s’est, par exemple, réjouie d’apprendre la procédure pour interagir avec les mécanismes régionaux et la manière de mener un plaidoyer y relatif. Elle a pris l’engagement de rencontrer d’autres jeunes aussi bien de sa communauté que de son organisation pour leur parler de ces opportunités à ne pas rater afin de faire avancer l’agenda jeune/femme, paix et sécurité en RDC.

« Je leur dirai que nos téléphones sont de véritables outils de plaidoyer pour réclamer la reconnaissance de nos droits en tant que jeunes ».

Pour sa part, Rehema Immaculée, étudiante à l’Université Catholique de Bukavu, est satisfaite d’avoir partagé avec des jeunes engagé.e.s à porter haut leur voix. Elle s’est décidée de faire désormais partie d’une OSC en plus du cadre universitaire au sein duquel elle agit. Immaculée compte également partager les connaissances apprises avec ses camarades au sein du Club Economique du Kivu, un cadre d’étudiants institué au sein de son université.

Un appel fait aux jeunes

Atelier WIPC du 25 juillet 2023 à Bukavu. Crédit deboutrdc.net
Atelier WIPC du 25 juillet 2023 à Bukavu. Crédit deboutrdc.net

Bahati a encouragé les jeunes à « envahir » l’espace régional pour faire entendre leur voix car la question de la RDC est bien connue pour sa complexité. Une complexité qui inclut une dimension régionale et qui ne peut pas être résolue de façon isolée mais grâce aux alliances et réseautages d’autres pays, d’autres régions et d’autres OSC, a-t-il insisté.

Témoin de résultats d’un travail en équipe, Joella Sambo, Présidente du Conseil Provincial de la Jeune dans la province du Sud-Kivu, a fait un appel aux jeunes de toujours travailler en synergie :

Joella Sambo, présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse au Sud-Kivu, RDC. Photo Crédit deboutrdc.net du 24 juillet 2023.
Joella Sambo, présidente du Conseil Provincial de la Jeunesse au Sud-Kivu, RDC. Photo Crédit deboutrdc.net du 24 juillet 2023.

« SVP, chers/chères jeunes, pour plus d’opportunités et d’efficacité, abandonnons le travail en solo et intégrons les réseaux », a-t-elle exhorté.

Les prochaines étapes

Bahati Rubango a indiqué que les jeunes formé.e.s ne seront pas abandonné.e.s.

 « Il n’est pas exclu que WIPS appuie certain.e.s jeunes à prendre part aux sessions prévues en octobre prochain et en février »,

a-t-il fait savoir tout en soulignant la disponibilité de WIPC à poursuivre l’accompagnement des jeunes dans leurs efforts de plaidoyer à différents niveaux.

Rubango a aussi rassuré aux participant.e.s que leurs recommandations demandant à WIPC de toujours poursuivre les initiatives de renforcement des capacités des réseaux des jeunes et des femmes Congolais.e.s seront prises en compte.

Il sied de noter que cette activité organisée par WIPS a été réalisée dans le cadre du programme « Just Furure » financé par le ministère Hollandais des affaires étrangères et dont Cordaid assure le Lead.

WIPC et sa mission

Organisation internationale dont le domaine d’intervention se construit autour de l’agenda femme, paix et sécurité, WIPC a son siège à Kamapla, en Uganda et poursuit la mission d’amplifier la voix de la femme.

Le centre travaille également pour exiger un espace pour la femme, garantir que la femme participe au processus politique, aux instances de prise des décisions, aux processus de consolidation de la paix à tous les niveaux et combattre les violences faites à la femm. Les pays les plus ciblés par cette mission sont ceux affectés par les conflits armés tels que la RDC, le Burundi, le Soudan du Sud et d’autres pays fragiles.

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp