+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Education

BUKAVU : « Nos salaires restent bloqués par la TMB, » déclarent les enseignants

504views

Les enseignants des territoires de la province du Sud-Kivu et certains de la ville assiègent la route boulevard Patrice Emery Lumumba devant l’agence bancaire TMB Bukavu. En scandant des chants d’appel au respect de leur droit, ces derniers en colère viennent de barricader la route pour exiger le paiement sans condition de leur salaire pourtant libéré par l’Etat Congolais depuis le mois d’octobre.

Lire aussi: SUD-KIVU : Paiement par banque, un sacrifice énorme pour les enseignants

Avant d’être dispersé par un dispositif policier, ces derniers exigent au TMB de payer leur salaire, car 3 mois durant certains ont abandonné leurs familles juste pour venir négocier leur droit.

 « Nos salaires reste bloqué ici à la TMB, chaque jour c’est toujours la même chose, nous passons toute la journée ici et le soir nous rentons pour certains à la maison et d’autres dans des familles d’accueil. Ces gens ne tiennent même pas compte du trajet, ni la situation que nous traversons. Ceci doit cesser, »confie un enseignant.

contacté par notre reporter, Déo Gyalunda l’un de cadre de syndicat des Eglise Catholique et enseignant de la ville de Bukavu accuse le clientelisme politique.

‘La TMB est débordée, une banque qui est sensée payer plus de 15 milles enseignants alors qu’il y a d’autres banques qui devraient faciliter la tâche, c’est vraiment regrettable. Nous enseignants et société civile avons signé une convention pour que certains éducateurs soient affecté à l’Equity Banque mais rien n’a été fait par raison de clientélisme et corruption,” se plait Déo Gyalunda

A notre source de signaler qu’à la TMB plusieurs irrégularités y ont été signalées.

plusieurs enseignants n’ont pas leurs numéros de compte, d’autres en ont mais ce numéros non crédité pourtant la banque promettait le faire. Plusieurs noms sont mal écrits sur les listing, des enseignants qui ont perdu leur carte d’électeurs trouvent trop de complications

Une dame d’Idjwi craint pour leur sécurité

Nous sommes en insécurité car les malfrat nous voient et nous piègent tout au long de notre parcours. certains des nôtres ont péris dans le lac juste à cause de navettes effectuées dans le lac. d’autre sont la proie des cambistes qui leur avaient prêté de l’argent de transport. Nous sommes humiliés,”regrette une enseignante dans le territoire d’Idjwi.

Il sied de noter que ces professionnels de la craie sont en sit-in depuis la soirée du Jeudi 07 janvier 2021 devant le même établissement bancaire jusqu’au matin de vendredi 8 janvier.

Des séances de lobbying sont en cours pour réclamer la sortie des enseignant à la banque TMB vers une autre plus crédible nous précise Gyalunda.

Par Bernardin Matabaro/ Patrick B