+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Economie

Kabare : une prétendue nouvelle taxe fait un tollé au sein des usagers de la route Bukavu-Kavumu

591views

Après la suppression par la société civile d’une barrière du FONER, Fonds National d’Entretien Routier au niveau du centre commercial de Miti, 25 kilomètres au nord de la ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu en RDC, c’est une probable nouvelle taxe routière à imposer aux habitants de l’axe Nord du territoire de Kabare qui défraye la chronique.

 

Les passagers dans les véhicules  de transport en commun commentent négativement sur cette probable nouvelle taxe qui leur sera imposé et non aux conducteurs des véhicules cette fois-ci.

 

Une assemblée générale des organisations de la société civile, et dont l’un des objectifs était de sensibiliser la communauté de Kabare à payer la taxe de 800 Francs Congolais  par passager qui irait en ville s’est tenue à Mudaka en date du 20 mars 2021, a alerté le président honoraire de la société civile de Kavumu en groupement de Bugorhe, Félix Maroy.

 

« Je rappelle à tous que le prélèvement d’une taxe est conditionné par une contrepartie. Le Foner a déjà de récolté beaucoup d’argent et on n’en connait pas les traces. C’est pourquoi j’invite tous les Kabarois à s’opposer farouchement au paiement de cette taxe. C’est une  nouvelle façon de voler les paysans et pauvres citoyens que nous sommes »., indique Maroy

 

J’interpelle les amis et frères qui animent à présents les différents bureaux de la société civile (du Territoire de Kabare) dont certains sont soupçonnés de corrompus dans la l’affaire de la taxe en question, ajoute le président honoraire de la société civile de Bugorhe à Kavumu.

 

Une barrière pour la récolte de cette taxe non opérationnelle serait même installée au niveau de Miti sur la route Bukavu-Kavumu.

 

Selon nos sources, le gouvernement provincial aurait signé un partenariat avec une Entreprise pour l’entretien des routes à travers le cantonnage manuel, l’entreprise devait dans le cadre du partenariat public privé faire payer une taxe routière  y relative.

 

La taxe ne concerne pas seulement le territoire de Kabare mais plutôt tout l’ensemble de la province que tout passager devra désormais payer son entrée dans la ville de Bukavu.

 

Et la série des réactions enflamment les réseaux sociaux depuis le week-end

 

« Ah bon, est ce que ces gens sont au moins sérieux ?? Le peuple est entrain de souffrir et ils viennent encore d’alourdir la souffrance de la population »

« Ce qui est regrettable, ce que certains animateurs des bureaux des organisations de la société civile auraient déjà accepté d’accompagner cette taxe (…aseme bali basikilizisha, on leur a fait comprendre avec quelque chose et/ou promesse…)

« Le peuple n’est pas dupe pour accepter cela »

« C’est une provocation pour cette population qui n’a pas encore oublier l’escroquerie qui avait passée FONER sous régime JKK et que la population est à l’attente des enquêtes on puisse nous amener encore d’autres manœuvres d’escroqueries et avec la société civile divisée et corrompue ou pouvons-nous allé ? Quel nom on va donner à cet axe ? Seul le peuple se libère.

Un dossier à suivre

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp