+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Exif_JPEG_420
Entreprenariat

SUD-KIVU : Projet PICAGL, la production de manioc et du riz sera abondante en 2021

659views

Le premier trimestre de l’an 2021 du Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL), a été marqué par les activités de coupe et dissémination de semence aux ménages agricoles pour faire la production, mais aussi par des activités d’infrastructures routières dans différents axes en province du Sud-Kivu, a fait savoir Bob Katayi, chargé de communication de PICAGL/Sud-Kivu.

Au cours d’une rencontre avec la presse et certaines structures citoyennes, ténue le Mardi, 13 avril 2021 à l’hôtel Horizon situé en commune d’Ibanda, ville de Bukavu, dans le cadre de redevabilité du projet vis-à-vis de bénéficiaires, Bob Katayi a fait savoir que, PICAGL avait installé 555 hectares de champs de multiplication de boutures seines de manioc et du côté de riz, après la récolte, le projet a obtenu 528,5 tonnes de semence de riz.

Bob Katayi renseigne que, les résultats obtenus des associations qui ont récolté plus de 37 tonnes de maniocs, prouvent combien l’année 2021, la production sera abondante et la population sera très heureuse en ce qui concerne la production.

« Avec cette opération de distribution ou dissémination de semence, nous attendons à ce que la fin de cette année soit une année de production. En ce qui concerne le riz et le manioc, nous sommes très bien partis avec l’expérience de récolte issues des champs de multiplication de semences de manioc », a déclaré Bob Katayi, chargé de communication au sein du PICAGL Sud-Kivu.

A la question de savoir l’évolution de la réhabilitation des infrastructures routières de dessertes agricoles, notre source indique que les travaux sont en cours d’exécution et évoluent normalement. Bob appelle les habitants du long des axes où s’exécutent les travaux, de s’en approprier dès le départ pour s’en assurer la pérennité après le projet.

« Le projet réhabilite les dessertes agricoles et donc dans ce contexte-là, il y a des axes qui ont été déjà lancés, notamment à Kabare, à Uvira et à Fizi, les travaux se déroulent normalement bien, là où il y a des petits problèmes, les équipes de l’OVDA, de l’UNOPS et du projet s’affaire à suivre pour recadrer les choses et nous espérons qu’à la fin du délai contractuel ces entreprises vont nous livrer des ouvrages bien réalisés et que les bénéficiaires en seront très contents », a-t-il expliqué.

Notre source rappelle que le projet PICAGL devrait prendre fin cette année 2021, mais il a sollicité une rallonge auprès de la banque mondiale pour que tout ce qui a été prévu soit mis en œuvre au bénéfice de la population.

Bernardin Matabaro

 

Vous aimez nos contenus?

Deboutrdc.net met tout son cœur pour réaliser des contenus interactifs et immersifs que vous pouvez retrouver sur tous vos supports. Journalistes, photographes, graphistes et développeurs collaborent étroitement pendant plusieurs jours ou semaines pour vous proposer des interviews et des analyses qui répondent à une grande exigence éditoriale. Leur réalisation prend du temps et des ressources considérables. Nous sommes cependant persuadés que ces investissements en valent la peine et avons fait le choix de laisser ces contenus en libre accès et dépourvus de publicité. Un choix rendu possible par ceux qui croient en l'indepenance de notre média. Pour continuer à travailler en totale indépendance éditoriale et produire des contenus interactifs, deboutrdc.net compte sur vous. Si vous souhaitez nous soutenir, veuillez nous écrire à

directeur@deboutrdc.net ou via WhatsApp à +243 854566913

.

Leave a Response

'
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
LinkedIn
Share
WeChat
WhatsApp