+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, juin 21, 2021
Santé

Tout savoir sur les infections génitales féminines

15976views

La femme est un être sensible aux infections car, en parlant des infections génitales, on fait allusion aux organes de reproduction. En ce 21e siècle, des nombreuses femmes oublient la sensibilité de leurs organes et sont exposées aux infections. Contrairement à celui de l’homme, l’organe génital de femmes serait de plus en plus exposé vers l’extérieure.

 « Je me suis rendue compte que même nos sous-vêtements et nos linges de masturbation nous exposent plus aux infections une fois que son hygiène ne pas bien respectée, changer nos sous-vêtements chaque après 3 à 4 mois tout en ayant l’habitude de le tremper très souvent après nos bains pour leur permettre de dégager tous les déchets  issus de son organe génital, pour les linges de fois faisons nos lessives dans l’eau chaude après les avoir trempé, exposons-les aux rayons du soleil pour tuer les microbes qui pouraient résister à l’eau », conseil de madame Ange Bisimwa infirmière au centre de sante Lumu en commune de Bagira.

Uriner n’ importe où pourrait être aussi à la base des infections. Les toilettes en font partie, précisent notre source.

« la propreté de nos toilettes en font partie dans le cadre où l’homme peut uriner étant debout sa lui épargne déjà de cette vapeur qui sort de nos toilette, mais pour la femme qui est obligée de prendre une position courbe, la met ainsi en contact directe avec cette vapeur qui facilement pourrait pénétrer l’organe et l’exposer ainsi aux infections, celles qui ont de cuves ne sont pas épargnées, au contraire, sont le plus exposées car elles sont obligées de s’y asseoir », précise-t-elle.

Ange Bisimwa appelle les femmes à avoir un œil regardant aux lieux d’aisance afin de se protéger contre toute sorte d’infection.

Pour madame Irène Ngomora, habitant de Bukavu dans la commune de Kadutu ancienne coopérative, les habits serrés exposent aux infections génitales car cet organe sera en contact directe avec la suer que dégage le corps humain.

Pour le docteur Angélique, des ongles longs pourraient contribuer nos seulement aux infections, mais aussi a plusieurs autres maladies notamment la fièvre typhoïde, maladies de mains sales, etc.

«  les filles actuelles se font le luxe de laisser pousser leurs ongles à une longueur de quelques centimètres, une chose qui demande beaucoup plus de soins et de contrôle pour l’hygiène car ces ongles sont capables de stocker des déchets qui pourraient nuire a la longue, prenons l’exemple pendant le bain intime où elles utilisent ces ongles qui enfoncent ces déchets dans l’organe génital sans le savoir », renseigne-t-elle.

Pour notre source, les infections ne choisissent pas la race, le rang social et le statut qu’occupe la personne. En respectant les règles d’hygiène on s’épargne. Une fois malade, rendez-vous au centre le plus proche pour des soins appropriés.

Par Marianne Kulimushi.

Lire aussi:

 

 

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net