+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
mercredi, octobre 27, 2021
Education

Sud-Kivu : Une rentrée scolaire vraisemblable, certaines écoles n’ont pas ouvert leurs portes

Comme initialement prévu par le calendrier scolaire 2021-2022, la rentrée scolaire fixée en date du 4 Octobre 2021 par le Ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique n’a pas été effective dans la province du Sud-Kivu, particulièrement dans la ville de Bukavu. Après une descente effectuée dans certaines écoles de la ville de Bukavu, la rédaction de Deboutrdc a fait un constat selon lequel plusieurs écoles publiques n’ont pas ouvert leurs portes.

Dans les trois communes de la ville de Bukavu, la plupart d’élèves n’ont pas eu la chance d’être en contact avec leurs enseignants. Certains ont décidé de retourner à la maison, d’autres sont restés dans la cour en train d’être animés par les chefs d’établissements qui n’ont pas trouvé des motifs justifiant l’absence des enseignants à l’école. Bien que cela se soit fait observé dans les écoles publiques, certaines écoles conventionnées ainsi que privées ont  fonctionné normalement contre toute attente de la population.

En croire nos sources, la Confédération Syndical du Congo, branche du Sud-Kivu, les enseignants affiliés à cette dernière disent non à la reprise des cours. Ces enseignants déplorent la nonprise en compte de nombreuses promesses faites après que la gratuité est devenue d’actualité.

« C’est avec grand regret que les Enseignants formateurs de l’élite Nationale et Internationale ont déplorés le manque de volonté politique du gouvernement Congolais pour la non réalisation  de toutes ses promesses, lesquelles d’ailleurs datent des longues années : L’accord de Mbudi, Bibwa, mutuel de santé des enseignants, etc. » a souligné Kanga Cirimwami Christian un enseignant d’Anglais à l’Athénée d’Ibanda.

En outre, les enseignants auraient posé certaines conditions pour une reprise effective des cours, mais qui ne sont pas jusque-là réunies et considérées.

« Ainsi les enseignants affiliés à cette confédération syndicale du Congo conditionnent la rentrée scolaire 2021-2022 par : le paiement du deuxième  et troisième palier selon les accords de Bibwa; la suppression des zones  salariales ; le paiement de toutes les nouvelles unités et les non-payés ; la mise en œuvre de la mutuelle de santé de tous les Enseignants, » a rapporté ce dernier en guise d’éclaircissements.

Triste est son constat sur la manière de traiter les enseignants alors qu’ils sont promoteurs de l’avenir de la Nation. Pour lui, un enseignant mérite mieux, chose qui n’est pas respectée en R.D.Congo.

« Aujourd’hui  les formateurs de tous ces dirigeants sont abandonnés, clochardisés par ces derniers et cela fait non seulement honte nationale mais aussi internationale pour un si grand pays riche. Les enseignants opprimés  sont à bout de souffle, plus question des discours prometteurs et démagogiques des politiciens Congolais. On signe et on persiste à ne pas reprendre le chemin de l’école sans respect et application de nos accords. » a clôturé Kanga Cirimwami Christian.

Par Diaz Bahati

Leave a Response

Open chat
Bonjour!
Deboutrdc.net est à votre écoute!
Vous voulez nous contacter? Cliquez juste ce bouton à coté!
× Contactez l'équipe de deboutrdc.net