+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
Education

RDC : évacuer les enfants dans les mines, une lutte pour l’OIT 

99views

Combattre le travail des enfants dans la chaine d’approvisionnement des Minerais en République Démocratique du Congo. Tel est l’objectif d’un atelier de renforcement des capacités de l’indentification des enfants présents dans les mines, tenu par l’Organisation Internationale du Travail OIT, du 17 au 18 mars 2022, à Lubumbashi, en République Démocratique du Congo.

C’est dans le but de lutter contre le travail des enfants dans les sites miniers de la RDC, que l’OIT a réuni plusieurs acteurs Etatiques et non Etatiques, pour ainsi parler de renforcement des capacités de l’identification de ses derniers afin de les évacuer des mines.

Pour les organisateurs, il est vrai que les enfants travaillent dans les sites miniers de la RDC. Ces derniers indiquent que la lutte contre le travail des enfants dans les mines doit être continue, afin d’atteindre leur objectif, qui est celui de constater l’absence totale des enfants dans les mines, et cela pour préserver leur avenir et celui de toute la RDC.

Selon la chargée de renforcement des capacités dans la lutte contre le travail au sein de l’OIT, José Blandine, la place de l’enfant c’est à l’école ainsi que dans la famille, et non dans les sites miniers. Cette dernière estime néanmoins que tous les enfants qui opèrent dans les mines doivent, non seulement être identifié mais aussi évacué de ce genre des lieux, pour ne pas les exposer à des multiples dangers.

« Nous voyons les enfants de moins de 5ans, qui trient les pierres dans les mines, qui transportent de l’eau et autres choses. Je pense qu’ils ne doivent pas le faire, car ce n’est pas la place qui leurs convient, ils sont exposés à beaucoup des dangers par rapport à leur âge et par rapport à leur santé. Tout travail que l’enfant fait dans les mines n’est pas acceptable que ce soit dans le puits, que ce soit sur la surface, n’est pas toléré, compte tenu des impacts sur la croissance des enfants et son développement mental et physique », a-t-elle dit.

Bien plus, José Blandine indique également plusieurs efforts  sont menés jusque-là pour une mise en place d’un outil politique dénommé « mécanismes au système de suivi de remédiation du travail des enfants dans les mines », qui selon cette dernière, va permettre  à l’OIT, d’identifier ces enfants pour ainsi éradiquer à ce fléau.

Par ailleurs, cette dernière promet l’appui financier de la part de l’OIT aux parents dont leurs enfants opèrent dans les mines afin de lutter contre la pauvreté, qui est à la base de cette préoccupante question. Cependant, José Blandine demande aux parents  de pouvoir prendre leur part de responsabilité dans cette affaire, afin que les enfants qui seront évacué des mines ne puissent pas y repartir.

Maguy Bapolisi

 

Leave a Response