+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, juin 21, 2021
Entreprenariat

Bukavu : la taxe sur déchargement est illégale, par conséquent elle doit être supprimée (Idé Bakulu)

16003views

Le bureau urbain de la société civile réagit farouchement à la lettre du gouverneur portant interdiction des taxes illégales. Pour la société civile, la perception de la taxe sur déchargement existe depuis bien longtemps et le gouvernorat ne peut pas s’arroger le pouvoir de la supprimer et renvoyer des familles au chômage. Quant à Idé Bakulu, conseiller financier du gouverneur, la société civile devrait s’informer en ce qui concerne le domaine financier avant de spéculer.

Dans un entretien avec la rédaction de Deboutrdc.net, Jackson Kalimba, président urbain de la société civile à Bukavu pense que, des différends entre des individus ne devraient pas préjudicier des familles au profit des intérêts mesquins. Pour réclamer leur droit, les taxateurs victimes de la décision projettent un sit-in devant le cabinet du gouverneur de province. Ces derniers réclament le rétablissement de cette taxe et accusent les conseillers du gouverneur en matière financière d’induire l’autorité en erreur.

« La taxe sur déchargement a existé depuis la succession de plusieurs maires et on ne l’a jamais supprimée. Il y aurait une entreprise qui s’appelle électro numérique qui se disputait pour prendre la taxe et à la fin l’autorité provinciale a décidé pour annuler cette dernière. Une taxe qui est payée par la population mais supprimée, c’est un manque à gagner pour la province et plus de 80 familles vivent de ce travail. On ne peut pas accepter qu’on puisse ravir à une entité décentralisée sa taxe et l’octroyer aux individus, » regrette Jackson Kalimba.

Jackson Kalimba promet que sa structure compte saisir le gouverneur de s’écarter des personnes qui ne l’aident pas, mais plutôt qui l’induisent en erreur.

Dans sa réaction, Idé Bakulu Magadju, conseiller Financier au gouvernorat, confirme que le gouverneur a écrit au maire pour l’interdire la perception de taxes illégales. Dans une interview accordée à la rédaction, Bakulu rassure l’opinion que le gouverneur n’a aucun pouvoir ni le droit d’annuler une taxe légalement reconnue.

« Le gouverneur de province n’a aucun pouvoir d’annuler la taxe mais elle n’a fait qu’interpeler les autorités de la ville sur une taxation illégale. Il a interdit au maire de continuer à taxer illégalement. L’Etat a besoin de beaucoup d’argent mais pas d’argent non reconnu. Pour mettre de l’ordre dans la taxation depuis 2012 une loi est sortie et a été modifiée deux fois dont l’ordonnance loi N°18/004 qui fixe la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances de la province et des ETD et leur modalité de perception, » Informe Idé Bakulu, conseiller financier au Gouvernorat.

Le conseiller financier informe que la source de toute taxation tire origine dans cette loi et personne d’autre à le pouvoir de fixer une nouvelle taxe.

« Toute taxation qui n’est pas dans cette loi là n’en est pas une, elle est illégale. La taxe sur le déchargement n’est pas reconnue légalement et le maire n’a pas le pouvoir de créer sa taxe en dehors de la loi. Quant à moi je ne fait qu’accompagner l’autorité en matière fiscale, » renchérit Bakulu.

Signalons que le bureau urbain de la société civile décide d’accompagner les victimes jusqu’à obtenir une suite favorable et pousser le Gouverneur à assainir son espace politique.

Par Patrick Babwine

Lire aussi:

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net