+243 859 360 592 info@deboutrdc.net
lundi, juin 21, 2021
Les conditions humanitaires se dégradent et les écoles n'ouvriront pas leurs portes
Les conditions humanitaires se dégradent et les écoles n'ouvriront pas leurs portes
Education

Goma : La rentrée scolaire conditionnée par le retour effectif de la population

16026views

Contrairement aux fausses informations qui circulent et arrosent la toile, faisant allusion à la rentrée scolaire au Nord-Kivu, Goma doit encore attendre la décision des autorités. Selon nos sources sur place, elle ne pourra être possible qu’après décision du retour effectif de la population dans la ville de Goma sur autorisation du gouvernement provincial.

Une partie de la population est retournée sans l’ordre préalable de l’autorité, mais la grande partie attend à Sake, Kiwanja, Gisenyi-Rwanda, Bukavu et ceux d’ailleurs…  Selon notre confrère Mohamed de Reporter 7.Net et collaborateur de Déboutrdc, les zones interdites doivent attendre le passage des experts de l’urbanisme qui doivent y entamer des travaux pour faciliter l’accès facile de la population.

‘’ Les écoles et universités n’ont pas encore repris leurs activités. Elles doivent attendre la décision des dirigeants, car l’autorité n’a pas encore ordonné le retour dans la ville de Goma. Ceux qui sont rentrés, sont venus d’eux même. ils ne l’ont pas fait par ordre officiel. Des zones interdites sont encore sous surveillance. Des dispositifs policiers sont encore déployés pour contrôler ces endroits, ‘’précise notre confrère Gershom Mohammed  depuis Goma.

Les conditions humanitaires des déplacés de Goma demeurent préoccupantes

Quant à la question humanitaire, de longues études continuent et la population passe des moments difficiles. Aucune assurance de la part des autorités n’est concluante jusque-là. Les retournés s’accommodent à la vie difficile alors que ceux-là qui sont encore en déplacement traversent une période de vaches maigres.

’Les autorités disent qu’ils sont en train de réfléchir pour voir comment les victimes et les déplacés doivent recevoir quelque chose en terme d’assistance avant de retourner dans leurs familles,’’ déplore notre source.

Pour la question sécuritaire dans la ville de Goma, il y aurait une accalmie et pas trop d’alerte pendant au moins une période.

’Dans ces quelques jours la sécurité est relativement calme. Pas des balles qui crépitent, pas de tueries pas de attaques ciblées,’’

Les déplacés du Volcan arnaqués à Minova

Alors que les conditions d’accueil trainent à se normaliser dans la ville de Goma, les déplacés se trouvant à Minova dans le territoire de Kalehe décrit l’arnaque dont ils sont victimes. Ils sont victimes des pillages, du vol, des tracasseries de tout genre et tortures pourtant déplacées. Ils interpellent les autorités du Nord Kivu à mener les plaidoyers auprès de leurs collègues du Sud-Kivu précisément ceux de Minova.

Par Patrick Babwine

Leave a Response

× Contactez l'équipe de deboutrdc.net